Lock-out à l'usine d'Alma de Rio Tinto: nouvelle rencontre entre les parties

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL - Une nouvelle rencontre de deux jours entre les représentants syndicaux et la direction de l'aluminerie Rio Tinto Alcan d'Alma est prévue à compter de mercredi, après plus de trois mois de lock-out.

Le président du Syndicat des travailleurs de l'aluminium d'Alma (STAA), Marc Maltais, a indiqué en entrevue que les rencontres convoquées la semaine dernière par les conciliateurs nommés dans ce dossier avaient été «positives».

Autant la direction de Rio Tinto Alcan que les syndiqués n'ont cependant voulu dévoiler les détails de ce qui a été discuté la semaine dernière et ce qui sera abordé dès mercredi.

Selon M. Maltais, la reprise des négociations est un signe encourageant puisque les positions des deux parties peuvent évoluer s'il y a des discussions.

«Quand l'employeur refusait de nous rencontrer, c'était difficile de trouver des solutions», a reconnu le président du STAA.

M. Maltais demeure confiant qu'une entente sera conclue prochainement entre l'employeur et les syndiqués. Il estime qu'il finira par y avoir un règlement dans ce dossier à la table de négociation.

«Nous sommes condamnés à s'entendre dans ce dossier-là, a-t-il dit. Je reste toujours du côté des optimistes parce que c'est en se parlant qu'on va finir par se comprendre.»

De son côté, la direction de l'usine d'Alma a préféré demeurer prudente dans ses commentaires concernant la reprise des négociations.

«Nous sommes d'un optimisme prudent», a dit la porte-parole de Rio Tinto Alcan au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Claudine Gagnon.

«Il s'agit d'une amorce de discussions et d'un processus qui recommence», a-t-elle ajouté.

Le président du STAA avait admis la semaine dernière que le syndicat n'était pas particulièrement confiant lorsqu'il a été convoqué par les conciliateurs, puisque l'invitation ne venait pas de la direction elle-même. Il avait toutefois estimé que les deux parties s'étaient présentées avec l'esprit ouvert.

La direction de l'aluminerie Rio Tinto Alcan d'Alma a déclenché le lock-out le 1er janvier dernier et il n'y avait pas eu de rencontre entre les parties avant la semaine dernière.

Les négociations achoppent principalement sur la protection des emplois et le recours à la sous-traitance. Quelque 780 travailleurs sont touchés. Ceux-ci avaient voté en faveur d'un mandat de grève avant que le lock-out ne soit déclenché.

Entre-temps, environ 220 cadres assurent l'exploitation à l'usine d'Alma, qui fonctionne au tiers de sa capacité.

Sur le web

Rio Tinto Alcan - Photothèque - Alma, Québec, Canada

Rio Tinto Alcan Alma Montréal 17/02/12 Marc Maltais devant le ...

Rio Tinto Alcan Alma Lock-Out Étienne Jacques.wmv - YouTube

Rio Tinto Alcan à Alma : les négociations reprennent | Saguenay ...

Mise en demeure pour les syndiqués de Rio Tinto à Alma

Rio Tinto Alcan: les négociations reprennent à Alma | Énergie et ...

Usine Alma - Rio Tinto Alcan

Lockout at Quebec Rio Tinto Aluminum Smelter Drags On - Working ...

Lock out à l'usine d'Alma de Rio Tinto: nouvelle rencontre entre ...

Lock-out chez Rio Tinto Alcan à Alma : les conciliateurs ...

Rio Tinto Alcan: les négociations reprennent à Alma

RioTinto Alcan

Tous à Alma le 31 mars !

Rio Tinto Alcan: le syndicat dénonce l'intervention de Gignac

Le médiateur convoque les deux parties

Usine Alma: le lockout propulsé sur le www.SolidariteAlma.org