NOUVELLES

Lendemain de veille pour Roddick à Key Biscayne; il s'incline devant Monaco

27/03/2012 02:31 EDT | Actualisé 27/05/2012 05:12 EDT

KEY BISCAYNE, États-Unis - La frénésie qui a suivi la victoire d'Andy Roddick contre Roger Federer s'est transformée en lendemain de veille mardi, lorsque Juan Monaco s'est imposé devant lui.

Moins de 24 heures après avoir surpris Federer, Roddick a baissé pavillon 7-5, 6-0 contre l'Argentin.

«Je n'étais pas prêt physiquement, a-t-il confié. Nous étions à 4-4, et j'étais — vous savez, au bout du rouleau. C'est tout.»

Monaco, un joueur de fond classé 21e, n'a jamais paru intimidé par le puissant service de Roddick, et le match est devenu une succession de longs échanges. Plus le match avançait, plus Roddick baissait de régime. Il a notamment trébuché à quelques reprises tandis qu'il tentait d'atteindre les balles de Monaco, et le match lui a finalement glissé entre les doigts.

Pour Roddick, il s'agissait d'une grande déception après qu'il eut battu Federer pour la troisième fois seulement en 24 tentatives. Cela avait toutefois temporairement coupé le sifflet à ses détracteurs, qui estiment qu'il doit songer à la retraite.

Roddick a glissé au 34e échelon mondial, son plus bas depuis 2001. Il pourrait cependant retourner parmi le top-30 dès la semaine prochaine.

«Mon tennis s'est amélioré au cours des deux dernières semaines, peut-être trois», a-t-il expliqué. «Désormais, je me sens assez bien pour savoir que je peux travailler ma condition physique à l'extérieur du terrain tout en sachant que j'aurai des jambes aussi fraîches pour les matchs.»

Andy Murray (no 4) a pris la mesure de Jo-Wilfried Tsonga (no 6) en sets consécutifs.

Plus tôt en après-midi, Rafael Nadal a remporté cinq jeux de suite en milieu de match et a filé vers un gain de 6-4 et 6-4 contre Kei Nishikori, avec comme récompense une place en quarts de finale.

Nadal, deuxième tête de série, a été battu trois fois en finale à ce tournoi. Il tente de mériter un premier trophée depuis Roland-Garros l'an dernier. Nadal a remporté 78 pour cent des points disputés sur son premier service, contre 58 pour cent pour son rival. Il a aussi résisté à six balles de bris sur huit, tandis que le Japonais n'a sauvé la mise que six fois sur 10.

L'Espagnol, qui fut trois fois finaliste à Key Biscayne, s'est incliné en finale l'an dernier contre Novak Djokovic, et ils pourraient de nouveau devoir s'affronter. Djokovic, le favori, a atteint les quarts de finale en battant la 17e tête de série Richard Gasquet 7-5, 6-3.

L'Américain Mardy Fish (no 8) a vaincu la 12e tête de série Nicolas Almagro 6-3, 6-7 (2), 6-3. Fish a été relégué sur un court secondaire pour un troisième match de suite, même s'il est l'Américain le mieux classé toujours dans la course au titre. Cela n'a toutefois pas paru le déranger.

Janko Tipsarevic a éliminé le Bulgare de 20 ans Grigor Dimitrov, 7-6 (3) et 6-2.

Du côté des dames, la deuxième tête de série Maria Sharapova est devenue la première joueuse à atteindre les demi-finales lorsqu'elle a bousculé la championne en titre de Roland-Garros Li Na 6-3, 6-0. Sharapova s'était inclinée devant la Chinoise au cours des quatre duels précédents.

À l'image de Nadal, Sharapova tentera de remporter son premier titre à Key Biscayne. Elle s'est avouée vaincue en finale en 2005, 2006 et en 2011.

Par ailleurs, la tentative de Serena Williams de décrocher un sixième titre à Key Biscayne a échoué mardi soir lorsqu'elle a perdu en quarts de finale contre l'ex-no 1 mondiale Caroline Wozniacki en deux sets identiques de 6-4.

«Je l'ai fait courir», a dit Wozniacki.

«Chaque adversaire que j'affronte joue son match de l'année», s'est plainte Williams.

Wozniacki a été dominante au service et s'est contentée de garder la balle en jeu, exploitant sa vitesse pour prolonger les échanges jusqu'à ce que Williams ne commette une erreur. Williams a réussi 34 coups gagnants, contre 12 pour Wozniacki, mais elle a aussi commis 36 fautes directes — par rapport aux 13 de la Danoise.

«J'ai probablement joué à 20 pour cent de mes capacités, a commenté Williams. J'ai commis beaucoup trop d'erreurs. C'est inexcusable. Je suis plus expérimentée, et je ne devrais pas tomber dans le panneau. C'est inexcusable. Je dois cesser cela. C'est stupide.»

Williams disputait son premier tournoi depuis le mois de janvier, après avoir été tenue à l'écart en raison d'une blessure à la cheville gauche.

Wozniacki, quatrième tête de série, a atteint les demi-finales de l'Omnium Sony Ericsson pour la première fois, et elle pourrait participer à sa première finale de la campagne. Elle s'était inclinée devant Williams lors de leurs trois derniers affrontements.

Il reste néanmoins une Williams dans le tournoi: Venus, et elle affrontera la cinquième tête de série Agnieszka Radwanska en quarts de finale mercredi.

PLUS:pc