NOUVELLES

Le chef de la direction du CP défend les réalisations du transporteur

27/03/2012 02:28 EDT | Actualisé 27/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le président et chef de la direction du Canadien Pacifique, Fred Green, a lancé mardi une flèche en direction de Hunter Harrison, l'ancien dirigeant du Canadien National qu'un important investisseur du CP souhaite voir remplacer M. Green.

M. Green a affirmé mardi que l'avenir de son transporteur ferroviaire serait menacé si le fonds spéculatif new-yorkais Pershing Square Capital Management parvenait à ses fins et obtenait son remplacement par M. Harrison, qui a pris sa retraite du principal concurrent du CP en 2009.

Le successeur de M. Harrison à la tête du CN, Claude Mongeau, et son équipe ont fait «tout ce qu'ils ont pu» afin de faire prendre une nouvelle direction au CN depuis le départ de M. Harrison, a observé M. Green à un groupe d'investisseurs du CP.

«Ils sont allés de l'avant et se sont éloignés du style qui semblait approprié à l'époque ou M. Harrison se trouvait là», a-t-il déclaré.

Cette journée des investisseurs a été organisée dans le centre-ville de Toronto, six semaines avant la tenue de l'assemblée générale annuelle du CP prévue à Calgary, événement qui pourrait constituer un point tournant dans l'histoire du transporteur fondé il y a 131 ans.

À l'occasion de cette assemblée, Pershing entend faire élire au conseil d'administration du CP six personnes favorables au remplacement de M. Green par M. Harrison.

Bien qu'on ait fait grand cas de la réputation de solide négociateur acquise par M. Harrison durant son passage au CN, M. Green a estimé que les relations entretenues par M. Harrison avec la clientèle laissaient à désirer.

«Le milieu de l'expédition me dit que se faire imposer ce qu'il a connu pendant que M. Harrison dirigeait le CN n'est pas une idée qui est la bienvenue. Et ces gens vont voter avec leur part de marché», a-t-il indiqué.

John Cleghorn, président du conseil d'administration du CP, a affirmé que le conseil appuyait pleinement les dirigeants actuels et leur programme de plusieurs années afin d'améliorer les résultats du transporteur.

Tout changement de stratégie — comme une restructuration au niveau de l'équipe de direction de l'entreprise — pourrait inciter la clientèle à se tourner vers la concurrence, a-t-il estimé.

Pershing Square a commencé à établir sa participation dans le CP l'automne dernier, et le fonds contrôle maintenant 14,2 pour cent de la société ferroviaire. Certains investisseurs étaient depuis un bon moment déçus de la performance des actions du CP, par rapport à la valeur des titres des transporteurs rivaux, lorsque le fonds a fait part de son investissement.

Pershing Square estime que la piètre qualité de la direction du CP explique l'écart entre la compagnie de chemin de fer et les autres sociétés du secteur.

L'action du Canadien Pacifique (TSX:CP) a clôturé mardi à 77,90 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 1,01 $ par rapport à son précédent cours de clôture. Le titre du Canadien National (TSX:CNR) a affiché une baisse de 63 cents à 79,77 $.

PLUS:pc