NOUVELLES

Index

27/03/2012 12:06 EDT | Actualisé 26/05/2012 05:12 EDT

VILLAVICENCIO, Colombie - Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont relâché lundi soir les dix derniers policiers et militaires qu'elles détenaient depuis au moins 12 ans. Le président Juan Manuel Santos a jugé le geste positif, mais insuffisant pour ouvrir des négociations de paix.

Les six policiers et les quatre soldats avaient été capturés par les FARC, la plus importante et plus ancienne rébellion armée d'Amérique latine, alors qu'elle se trouvait au summum de sa puissance militaire, avant d'être affaiblie ces dernières années par l'armée colombienne soutenue par les États-Unis. La libération des otages témoigne du désir de la guérilla de trouver une solution pacifique au conflit.

PLUS:pc