Céline Dion suivie par la caméra dans «Céline: 3 gars et un nouveau show» (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL - Après un intermède qui a pu paraître long, Céline Dion revenait à la scène quelques mois seulement après la naissance de ses jumeaux. Revenir à Las Vegas impliquait tout un branle-bas, tant sur le plan personnel qu'artistique. On peut en constater l'implication avec le documentaire «Céline: 3 gars et un nouveau show», ce dimanche, 19h30, à TVA.

Est-ce le bonheur qui donne toute cette énergie à la star de 43 ans? En tout cas, la passion de son métier y est pour beaucoup. Durant les quelques semaines qui précèdent son grand retour sur scène, la caméra la suit partout: auprès de ses poupons et de René-Charles, avec René, sa famille, en répétition. D'ailleurs, son imprésario de mari redoutait ce moment puisque la chanteuse n'avait plus chanté depuis un bon moment. Mais, dès les premières notes, le miracle se renouvelle, la magie opère à nouveau, Céline n'a rien perdu de son pouvoir de toucher les cœurs. René est renversé et ému par le talent et l'énergie de son épouse.

Intense, exigeante, unique, elle n'est pas facile à vivre avoue-t-elle, et ceux qui l'entourent ajouteront: généreuse, loyale, aimante. À ce propos, que les jeunes qui se sentent rejetés portent attention à son témoignage sur l'adolescence qu'elle a vécue, lorsqu'elle dit pourquoi la chanson «At seventeen», de Janis Ian, la touche particulièrement.

Robert Pickton: le monstre

On n'aura sans doute jamais fini de chercher les détails de la disparition et de la mort d'une cinquantaine de femmes, des prostituées en bonne partie, morts dont se réclame Robert Pickton, propriétaire d'une porcherie, à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, à quelques kilomètres de Vancouver.

Le soir venu, Pickton se dirigeait vers les bas-fonds de Vancouver, à l'affût de celle qui ferait son bonheur ce soir-là. La dépendance aux drogues et donc, le besoin constant d'argent rendaient ces femmes vulnérables et trop peu méfiantes. De retour à la ferme avec sa prise et une fois le «contrat sexuel honoré» commençait la véritable descente aux enfers de ces proies. Pickton, disposant de tout l'appareillage nécessaire pour tuer et éviscérer ses cochons, en faisait usage pour faire disparaître les cadavres des femmes.

Aurait-il donné des corps en pâture à ses bêtes? Aurait-il intégré de la chair humaine à la viande des porcs? Ces meurtres survenus sur une période de dix ans ne sont pas tous «comptabilisés», faute de preuves, mais jusqu'à maintenant, enquêtes et procès ont déjà nécessité l'injection de dizaines de millions de dollars. «Robert Pickton: le tueur», le mercredi 4 avril, 20h.

D'actuaire à humoriste

Parce qu'il était bon en mathématique, Jean-François Mercier se dirigeait vers des études d'actuariat mais la vie la redirigé vers l'École de l'humour, même si sa mère ne le trouvait «même pas drôle». Entre ces deux pôles, le «gros cave» a flirté avec le suicide. À l'époque, sans emploi, sans argent, sans blonde, il s'en fut de peu pour ne pas sombrer. Il a finalement choisi de risquer le tout pour le tout et de se tourner vers l'humour. Sera-t-on surpris de découvrir aux «Grandes Entrevues», le vendredi 6 avril, 21h, à ARTV, que le style de Jean-François, audacieux, irrévérencieux, provocateur, cache un type bien sous tous rapports?

Méfions-nous des Airoldi lorsqu'ils disent qu'une maison a du potentiel. Ils ne se contentent pas de petites retouches, ils refont tout de fond en comble. On les a vus à l'œuvre quand ils ont «reconstruit» l'intérieur de leur nouvelle maison de l'Ile-des-soeurs. À partir du mardi 3 avril, 8h30 (rediffusion le mercredi 4 avril, 19h) au Canal Vie, «Les Airoldi habillent leur cour», il y en a pour sept semaines, juste à temps pour profiter de l'été.

Imposant, majestueux, insubmersible, le Titanic était voué à une grande carrière. Et pourtant, il n'aura même pas complété sa première sortie en mer, le transatlantique s'étant abîmé sur un iceberg au large des côtes de Terre-Neuve, entraînant plus de 1500 personnes dans les eaux glacées canadiennes. Radio-Canada, pour souligner le 100e anniversaire de cette catastrophe, diffuse, le vendredi 6 avril, à 21h avec suite à 22h39, le documentaire «Titanic, l'héritage canadien».

À RADIO-CANADA: ce week-end, (samedi, 14h et dimanche, 15h), on peut assister au Championnat du monde de patinage artistique, en provenance de Nice. Ce samedi, 19h, au tour de Michel Jasmin d'être célébré en musique à «En direct de l'univers...». Aux «Enfants de la tété», pour la dernière de la saison, on peut revoir les meilleurs moments de la saison, le mercredi 4 avril, 20h. Le jeudi 5 avril, 10h, «Les Lionnes» (Sophie Faucher, Chantal Lamarre et Suzanne Lévesque) présentent leur toute dernière émission, marquant ainsi la fin de cette série.

À TVA: en plus de la première de «Mon plan Rona», le lundi 2 avril, 20h, qui oppose trois duos, choisis parmi une centaine, dans les rénovations de leur maison, on pourra assister au spectacle de «L'Événement JMP 2011» les dimanches 1er et 8 avril, 21h, à celui de «Rachid Badouri: arrête ton cinéma», les mardis 3 et 10 avril, 20h, ainsi qu'à celui de «Mario Pelchat - Je suis un chanteur», le vendredi 6 avril, 21h, une invitation à revoir le chemin parcouru depuis les 30 dernières années.

À TÉLÉ-QUÉBEC: les cinéphiles, amateurs de westerns, seront ravis le mercredi 4 avril, 21h car on présente «Apache», un film de Robert Aldrich, réalisé en 1953, mettant en vedette Burt Lancaster, Jean Peters et John McIntire dans une histoire opposant un jeune Indien aux Blancs.

À RDI: le passé de Aung San Suu Kyi, est marqué par sa longue «détention» résultant de son opposition à la junte militaire birmane. Libérée depuis novembre 2010, elle se présente aux élections partielles du 1er avril 2012. Si elle a pu poursuivre son combat pour la liberté, c'est en grande partie grâce à son mari disparu et à ceux qui l'entourent. On trace son portrait dans «Une vie», le lundi 2 avril, 20h.

À TV5: voilà bien un parfait modèle de fidélité de la part des téléspectateurs français: «Des chiffres et des lettres», émission quotidienne qui met les participants au double-défi de solutionner des équations mathématiques et de former le plus long mot à partir de lettres désignées au hasard, célèbre son 40e anniversaire. Ce dimanche, 15h30, Patrice Laffont, le producteur qui aura lui-même animé l'émission durant 17 ans, se joint à Laurent Romejko, l'animateur actuel, et Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard, supporters des candidats, pour cette édition spéciale.

À ARTV: place aux courts métrages, ce samedi, 21h30. En rafale, parmi les films sélectionnés, on diffuse «La Ronde», alors qu'Ariane se cherche un ailleurs, «Nostradamos» où les habitants d'Amos se préparent pour la fin du monde, «Ce n'est rien», au moment où Michel et sa fille Marie vivent un drame, et quelques autres. Le lendemain, dimanche, 1er avril, 20h, «Stevie Wonder» chante tous ses grands succès dans un spectacle présenté en 2008, à Londres.

Sur le web

Celine Dion

Céline Dion - Wikipédia

Celine Dion | Facebook

Passion Céline Dion

Celine Dion - Titanic (LIVE) - YouTube

Céline Dion - IMDb

Dans l'intimité de Céline et René

Céline transcende les mystères du coeur

Céline Dion en convalescence : presque à 100% et prête à enregistrer

Céline Dion : Bientôt de retour en studios

L'imitatrice Véronic DiCaire en spectacle vendredi à Fougères

Céline Dion, une mère à l'heure des choix

Céline Dion reste sans voix

Céline Dion : De retour sur scène le mois prochain ?