Huffpost Canada Quebec qc

Al-Jazira annonce qu'elle ne diffusera pas les images tournées par Merah

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED MERAH
Getty/AP

PARIS - Une vidéo montrant apparemment le tueur de Toulouse en action lors de ses attaques contre trois soldats et quatre personnes dans une école juive a été envoyée au bureau parisien de la chaîne panarabe Al-Jazira, mais pas par Mohamed Merah lui-même, a annoncé la police française, mardi, laissant planer le spectre d'un possible complice.

Al-Jazira a décidé mardi de ne pas diffuser la vidéo qui semble avoir été tournée par le tueur, et dans laquelle on entend les cris des victimes. La décision est intervenue après que le président Nicolas Sarkozy eut demandé au réseau et aux autres chaînes de télévision de ne pas diffuser les images.

Les autorités françaises ont décrit Mohamed Merah comme un «loup solitaire», mais son frère a été arrêté et il est soupçonné d'avoir participé à la préparation des attaques. La police continue d'enquêter pour déterminer si Mohamed Merah avait des complices.

Un responsable français proche de l'enquête a affirmé que la vidéo n'avait pas été envoyée par Mohamed Merah, le jeune homme de 23 ans tué par la police jeudi dernier après un siège de 32 heures dans son appartement de Toulouse.

Un autre responsable a déclaré que l'enveloppe envoyée à Al-Jazira portait un sceau daté de mercredi émis par un grand centre de tri de la région de Toulouse, ce qui ne permet pas de localiser l'endroit où a été posté le courrier. Ce responsable n'était pas en mesure de dire qui pourrait avoir envoyé la vidéo.

Le premier responsable a indiqué qu'une analyse technique avait conclu que les images n'avaient pas été envoyées par Mohamed Merah, mais n'a pas voulu dire si cette analyse portait sur des empreintes digitales, de l'ADN ou d'autres informations.

Ces deux responsables ont réclamé l'anonymat compte tenu de la nature délicate du dossier.

Mohamed Merah a été encerclé par la police avant l'aube mercredi matin, avant d'être abattu jeudi matin. La police n'a pas dit pourquoi elle pense que Merah n'a pas pu poster la vidéo avant le début du siège contre son appartement.

Les procureurs ont déjà déclaré que Merah avait filmé ses attaques, qui ont commencé le 11 mars par le meurtre d'un soldat français. Il a ensuite tué deux autres soldats, puis un rabbin et trois enfants juifs dans une école de Toulouse. Selon la police, Merah a revendiqué la responsabilité de ces attaques et a affirmé qu'il était lié à Al-Qaïda, qu'il s'était rendu en Afghanistan et qu'il avait reçu un entraînement terroriste au Pakistan.

Des responsables du renseignement français affirment n'avoir trouvé aucun lien entre Merah et Al-Qaïda ou d'autres réseaux terroristes internationaux. Mais les enquêteurs n'ont pas encore exclu la possibilité que le tueur ait eu un complice.

Des accusations préliminaires de complicité de meurtre et de terrorisme ont été déposée contre le frère aîné de Mohamed Merah, Abdelkader, mais rien n'indique pour l'instant qu'il ait directement participé aux fusillades.

On ne sait pas encore si Abdelkader Merah pourrait avoir envoyé la vidéo à Al-Jazira. La police l'a arrêté dès le début du raid contre l'appartement de son frère, mercredi matin.

«Ce que nous savons, c'est que (les images) ont été réassemblées. Des éléments ont été ajoutés. On ne sait pas si (la vidéo) contient toutes les séquences. Mais ce ne sont pas seulement des images brutes. Il y a eu un montage et des ajouts», a déclaré l'un des responsables interrogés sous le couvert de l'anonymat.

Le chef du bureau parisien d'Al-Jazira, Zied Tarrouche, a indiqué que les images avaient été éditées et que des hymnes religieux et des récitations de versets du Coran avaient été ajoutées.

Les images semblent avoir été tournées par le tueur, peut-être avec une caméra accrochée à son cou, selon M. Tarrouche. La caméra bouge beaucoup, mais les images sont de bonne qualité technique, a-t-il précisé.

«On peut entendre des tirs au moment des meurtres. On peut entendre la voix de la personne qui a commis ces assassinats. On peut aussi entendre les cris des victimes et leurs voix ont été modifiées», a ajouté M. Tarrouche.

Les images étaient contenues dans une clé USB envoyée avec une lettre au bureau parisien d'Al-Jazira, a précisé Zied Tarrouche. La lettre, qui comprenait plusieurs erreurs grammaticales et orthographiques, affirme que les meurtres ont été perpétrés au nom d'Al-Qaïda.

La chaîne a indiqué avoir reçu la vidéo d'une source anonyme lundi et l'avoir aussitôt transmise à la police française.

«Conformément au code d'éthique d'Al-Jazira, et compte tenu du fait que la vidéo n'ajoute aucune nouvelle information qui n'est pas déjà du domaine public, la chaîne ne diffusera pas son contenu», a déclaré Al-Jazira dans un communiqué.

La chaîne a été sollicitée par plusieurs médias qui souhaitaient obtenir les images, mais a refusé toutes les demandes.

Sur le web

VIDEOS. Al-Jazira ne diffusera pas les images tournées par Merah

Al-Jazira appelée à ne pas diffuser les vidéos des tueries de Merah

VIDEOS. Al-Jazira ne diffusera pas les images tournées par Merah

Sarkozy refuse l'entrée du territoire aux prédicateurs tenant des "propos ...

Le père du tueur de Toulouse sommé de "se taire"