NOUVELLES

Le marché de l'emploi demeure mou malgré des gains, dit Ben Bernanke

26/03/2012 10:49 EDT | Actualisé 26/05/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Le marché américain de l'emploi demeure fragile en dépit des gains réalisés au cours des derniers mois, a prévenu lundi le président de la Réserve fédérale des États-Unis, et les politiques mises en place par la banque centrale devraient aider à stimuler la croissance.

Une nouvelle amélioration du marché du travail nécessitera une demande plus robuste de la part des consommateurs et des entreprises, a ajouté Ben Bernanke lors d'une allocution prononcée en Virginie. Ses commentaires portent à croire que la Fed est prête à maintenir son taux directeur essentiellement à zéro tant que l'économie ne donnera pas des signes évidents de relance.

Le marché du travail a récemment donné des signes encourageants. Les employeurs ont créé, en moyenne, 245 000 emplois par mois entre décembre et février. Le taux de chômage a fondu d'environ un point depuis l'été dernier, à 8,3 pour cent.

L'économie américaine s'est appréciée de 3 pour cent au cours du quatrième trimestre, mais les économistes croient que cette croissance a reculé à 2 pour cent au cours du premier trimestre.

M. Bernanke a admis que cette combinaison de croissance économique modeste et de régression rapide du chômage est étonnante, puisqu'une croissance économique de 4 pour cent est normalement requise pour retrancher un point de pourcentage au taux de chômage sur un an. Il croit que certains employeurs embauchent peut-être actuellement de nombreux employés après y être allés de coupures trop profondes pendant la récession.

M. Bernanke a prévenu qu'il ne s'attend pas à voir le taux de chômage continuer à fondre aussi rapidement sans l'émergence d'une croissance plus solide.

PLUS:pc