NOUVELLES

La nouvelle règle sur les bottés d'envoi a réduit de 40 pour cent les blessures

26/03/2012 06:28 EDT | Actualisé 26/05/2012 05:12 EDT

PALM BEACH, États-Unis - La décision d'avancer les bottés d'envoi de cinq verges la saison dernière a atteint l'objectif visé par la NFL, soit réduire le nombre de commotions cérébrales.

Rich McKay, le président du comité de compétition qui a proposé le changement l'an dernier, a déclaré lundi «qu'elle avait eu un impact sur le jeu». Il s'est dit surpris que le nombre de retours de botté ait baissé de 53 pour cent, mais a admis être encouragé par l'amélioration faite au niveau de la sécurité des joueurs.

Au total, les commotions cérébrales ont baissé de 12,5 pour cent, passant de 218 en 321 matchs en 2010 à 190 en 320 matchs la saison dernière. Il n'y a toutefois pas eu de match du Temple de la renommée la saison dernière en raison du lock-out.

McKay a ajouté que le comité estime que les quarts sont protégés adéquatement, en dépit du fait que les propriétaires voteront cette semaine afin d'interdire les plaqués par le collet dans la pochette protectrice — une proposition faite par les Steelers de Pittsburgh.

Les propriétaires considéreront également la possibilité d'étendre la protection aux joueurs placés en position précaire à ceux qui sont victimes d'un bloc dans le dos. La proposition souhaite aussi interdire les coups à la tête, et les blocs de l'adversaire en plongeant.

McKay estime que les joueurs et les entraîneurs sont plus à l'aise en ce moment avec le règlement permettant à l'équipe qui a perdu le tirage au sort en prolongation de tenter sa chance en attaque, si l'adversaire a réussi un placement à sa première série. Le règlement a été adopté en 2010, mais n'a toujours pas été nécessaire en éliminatoires.

PLUS:pc