NOUVELLES

La mission d'Annan en Syrie pourrait être celle de "la dernière chance", selon Medvedev

25/03/2012 08:24 EDT | Actualisé 25/05/2012 05:12 EDT

MOSCOW - Le président russe Dimitri Medvedev, qui a rencontré dimanche après-midi à Moscou Kofi Annan, émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, lui a dit que sa mission "pourrait être la dernière chance pour la Syrie d'éviter une longue et sanglante guerre civile".

M. Medvedev a aussi dit à Kofi Annan qu'il avait le soutien total de la Russie dans sa mission. "Nous apprécions énormément vos efforts", a affirmé le président russe lors d'une partie de leur entretien diffusée par la télévision. "Cela pourrait être la dernière chance pour la Syrie d'éviter une longue et sanglante guerre civile. Par conséquent, nous apporterons tout l'aide possible", a-t-il ajouté.

Auparavant, Kofi Annan avait eu un déjeuner de travail avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. L'ancien secrétaire général des Nations unies n'a fait aucun commentaire à l'issue de ce déjeuner.

M. Annan est ensuite attendu à Pékin mardi et mercredi.

La Russie et la Chine ont mis leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU destinée à faire pression sur le président syrien Bachar el-Assad, notamment parce qu'elle n'appelait pas l'opposition à cesser les combats. Mais Moscou a soutenu le travail effectué par Kofi Annan en tant qu'émissaire. AP

mw/pyr/v0315-v0330

PLUS:pc