Course au NPD: une attaque informatique retarde le vote de militants (TWITTER)

Publication: Mis à jour:
DELAIS NPD
Une tentative d'attaque informatique cause des retards dans le vote à la direction du NPD | Le HuffPost

TORONTO - Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a été victime d'une tentative d'attaque de pirates informatiques, samedi, causant d'importants délais dans le vote de l'élection du nouveau chef.

Selon le secrétaire principal du chef, Brad Lavigne, des gens de l'extérieur ont tenté de pénétrer le système, sans pour autant y parvenir.

Il a assuré que cela n'avait altéré en rien la sécurité des votes. Le résultat de cette tentative de piratage s'est limitée à des délais plus longs, a-t-il signalé.

«C'est comme si quelqu'un avait tenté d'entrer dans notre maison, que l'alarme avait été déclenchée et que le voleur, effrayé, avait pris la fuite», a illustré M. Lavigne.

Jamey Heath, le directeur de campagne du candidat défait, Nathan Cullen, avait été le premier à signaler le problème, en indiquant que le chef électoral du parti avait informé les trois candidats encore en lice en milieu d'après-midi de la nature du problème.

Le NPD aurait identifié les deux adresses IP à l'origine de l'attaque et aurait réglé la situation. C'est une compagnie espagnole, Scytl, spécialisée dans le vote électronique, qui est en charge du scrutin néodémocrate.

Les systèmes informatiques ont causé des maux de tête aux organisateurs de la course au leadership au cours de la journée, alors que des militants qui tentaient de voter électroniquement pour leur prochain chef étaient parfois incapables de le faire.

De longs délais ont particulièrement marqué les deuxième et troisième tours de scrutin de l'élection du successeur de Jack Layton.

Avant d'admettre l'attaque, le parti avait plutôt signalé qu'un nombre élevé de militants tentant d'enregistrer leur vote en même temps créait trop de pression sur son système informatique. Cette explication semblait peu probable, le taux de participation des membres à cette élection étant plutôt bas. Moins de 50 pour cent des 131 000 membres en règle du NPD se sont prononcés pour un candidat lors des différents tours de scrutin.

Devant ces difficultés, le parti a alors décidé de faire le vote des troisième et quatrième tours en deux temps: d'abord les militants sur place, puis les membres qui sont restés chez eux.

«Je jure qu'il n'est aucunement question de (problème de) sécurité», a souligné la présidente de parti, Rebecca Blaikie. «(Les pirates sont parvenus à) engorger le système pour rendre cela plus difficile pour les gens d'accéder au site pour voter.»

Elle a soutenu que cela n'avait eu aucun impact sur l'issue de l'élection.

-

Close
LES RÉACTIONS SUR TWITTER
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction