NOUVELLES

Lewis Hamilton, de McLaren, obtient la pole en vue du GP de Malaisie

24/03/2012 11:52 EDT | Actualisé 24/05/2012 05:12 EDT

SEPANG, Malaisie - Le pilote de McLaren Lewis Hamilton a mérité la pole position en vue du Grand Prix de Malaisie de Formule Un.

Hamilton partait également premier au GP initial de la saison en Australie, où il a fini troisième. Samedi, il a été un dixième de seconde plus rapide que son coéquipier Jenson Button, avec comme résultat les bolides McLaren en première ligne pour la deuxième course de suite.

Michael Schumacher de Mercedes a été le troisième le plus rapide, suivi de la Red Bull de Mark Webber et de la Lotus de Kimi Raikkonen. Ce dernier a toutefois été puni de 10 rangs pour un changement à sa boîte de vitesse, ce qui le relègue au 10e échelon de la grille de départ.

Le champion mondial Sebastian Vettel partira sixième pour Red Bull, suivi de la Lotus de Romain Grosjean et de la Mercedes de Nico Rosberg. Fernando Alonso de Ferrari et Sergio Perez de Sauber complètent le top 10.

En dépit de son classement, Hamilton ne voulait pas pécher par excès de confiance.

«Je ne sais pas si la pole est le meilleur endroit pour amorcer la course. Le premier virage est loin, a dit Hamilton. La gestion des pneus va être très importante. C'est un circuit capricieux avec la température et l'humidité. Ça ne sera pas facile.»

Button, qui a remporté la course en 2009, se dit encouragé par ce qui est arrivé en Australie le week-end dernier, alors qu'il a devancé Hamilton dès le signal du départ et a filé vers la victoire.

«Je ne peux pas vraiment me plaindre, a dit Button. C'est bon pour l'équipe d'être en première ligne. Vous aimeriez que les rôles soient inversés, mais Lewis a fait du très beau travail. Ce sera une longue course et il va faire chaud, mais j'ai bien hâte.»

Schumacher est passé à deux dixièmes d'une première pole en six ans. Il est quand même satisfait des progrès de son écurie.

«Nous ne pouvions pas faire mieux, a dit celui qui a été sept fois champion mondial. C'est une grande réussite. C'aurait été difficile d'imaginer un scénario comme ça l'an dernier.»

Schumacher est reconnu pour son brio en tout début de course, et il pourrait ravir la tête aux McLarens dans la longue ligne droite menant au premier virage. Il reste tout de même à voir si Mercedes a remédié aux ennuis survenus en Australie, où la vitesse des qualifications n'a pas été au rendez-vous en course.

Ferrari a fait un peu mieux que le piètre rendement en qualification à Melbourne, et la capacité d'Alonso à bien s'adapter pourrait l'aider en cas de pluie. Son coéquipier Felipe Massa partira 12e.

La course comptera un peloton complet de 24 voitures. Les bolides HRT ont obtenu leur place de justesse, ayant respecté le seuil de sept pour cent à partir du meilleur temps de la première séance de qualifications. L'équipe n'avait pas atteint cet objectif en Australie.

PLUS:pc