NOUVELLES

Deux décisions controversées coulent l'Impact, qui s'incline 2-0 devant le Crew

24/03/2012 08:11 EDT | Actualisé 24/05/2012 05:12 EDT

COLUMBUS, États-Unis - Deux décisions controversées des arbitres ont mis la table pour la victoire de 2-0 du Crew de Columbus contre l'Impact de Montréal, samedi après-midi.

Milovan Mirosevic et Olman Vargas, la principale acquisition du Crew (1-1) durant la saison morte, ont touché la cible pour les locaux. L'Impact (0-2-1) n'a donc marqué qu'un seul filet à ses 270 premières minute de jeu en MLS, et est toujours à la recherche d'une première victoire cette saison.

«C'est frustrant, pour des raisons évidentes, a reconnu l'entraîneur-chef de l'Impact Jesse Marsch. Mais même à 10 joueurs j'ai trouvé qu'on jouait bien et qu'on créait de belles chances de marquer.»

Mirosevic a converti un penalty à la 30e minute de jeu, après que le défenseur montréalais Felipe Martins eut fait trébucher Emilio Renteria sur le côté droit de la surface de réparation.

Geiger a sifflé et pointé le point de penalty, suscitant une altercation avec Martins et l'attaquant de l'Impact Sanna Nyassi.

Nyassi a été averti avant que Mirosevic ne décoche un tir dans le coin droit de la cage montréalaise, tandis que le gardien Donovan Ricketts plongeait vers la droite.

Ce filet s'est produit 11 minutes après que Jeb Brovsky eut écopé d'un carton rouge pour un coup de coude — controversé — qu'il a asséné à la tête de Mirosevic, un milieu de terrain chilien qui disputait son premier match devant ses nouveaux partisans.

«Même après le carton rouge et le penalty, j'estime qu'on a gardé notre sang-froid, a mentionné le défenseur montréalais Josh Gardner. C'est malheureux que ces deux décisions aient changé l'allure du match.»

Ce fut une lourde conséquence, surtout dans le cadre d'une confrontation aérienne au cours de laquelle Brovsky n'a jamais semblé lever son coude intentionnellement pour frapper son adversaire. Une fois la décision tombée, Marsch a hoché la tête et laissé tomber ses bras en signe de désaccord envers l'arbitre Mark Geiger.

«Il n'y a rien à dire, a confié Marsch à propos du carton rouge et du penalty qui a suivi. Ça ne sert à rien de dire une évidence.»

Marsch a décidé de faire deux substitutions en début de deuxième demie. Collen Warner a effectué sa première présence de la saison pour l'Impact, en remplacement du milieu de terrain québécois Patrice Bernier. Marsch a aussi retiré Nyassi à la faveur de Bernardo Corradi.

Les substitutions ont permis de rafraîchir la formation montréalaise, à l'aube d'une deuxième demie taxante à seulement 10 joueurs.

L'Impact a tenu bon pendant la majeure partie de la rencontre, mais la défensive montréalaise a finalement été percée par le Crew à la 66e minute lorsque Olman a touché la cible d'une tête d'une distance de six verges, à la suite d'une passe précise de Shaun Francis.

«Cette ligue peut être brutale, a admis le milieu de terrain Justin Mapp. C'est un départ difficile. Mais c'est une longue saison. On doit seulement poursuivre notre chemin.»

De son côté, Ricketts a gardé l'écart à deux buts en réalisant notamment un arrêt spectaculaire en plongeant pour frustrer le défenseur du Crew Chad Marshall à la 76e minute. Ricketts a complété la rencontre avec sept arrêts.

«Donovan a démontré ce soir (samedi) pourquoi il est l'un des meilleurs gardiens de cette ligue, a dit Marsch. Il a offert une belle performance. Il a été efficace durant le camp d'entraînement, et a réalisé de beaux arrêts.»

Le gardien du Crew Andy Gruenebaum s'est illustré en réalisant un arrêt-clé aux dépens de Martins à la 87e minute.

PLUS:pc