NOUVELLES

Des anti-racistes forcent l'annulation d'une manifestation suprématiste

24/03/2012 11:04 EDT | Actualisé 24/05/2012 05:12 EDT

EDMONTON - Une marche en faveur de la suprématie blanche dans le centre-ville d'Edmonton n'a duré que quelques minutes, lorsque les manifestants se sont enfuis dans une entrée d'une station de métro après avoir été accueillis par plus de 100 contre-protestataires antiracistes.

La police a ensuite bloqué les entrées au quai du métro, jusqu'à ce la quasi vingtaine de manifestants se décrivant comme des suprématistes blancs, la plupart masqués, aient été en mesure de quitter l'endroit en montant à bord d'un train.

Le porte-parole de la police Scott Pattison a déclaré qu'à un certain point, alors que le groupe raciste se rapprochait de l'Hôtel de Ville d'Edmonton, les deux rassemblements s'étaient brièvement heurtés l'un à l'autre, mais la police les a séparés rapidement.

Alors que les deux groupes se rapprochaient de l'Hôtel de Ville, la police a empêché les contre-protestataires de traverser la rue et de se rapprocher de la marche des suprématistes blancs, mais racistes et antiracistes se sont échangé des insultes jusqu'au départ des premiers.

Les seconds ont couru vers les différentes entrées du métro pour tenter de suivre les suprématistes, et ont fait part de leur frustration à la police qui bloquait les portes.

Un autre groupe de suprématistes blancs s'est rassemblé samedi après-midi pour une manifestation devant l'Hôtel de Ville de London, en Ontario, où il a également été accueilli par un important groupe d'antiracistes. La police a indiqué par voie de communiqué qu'il y avait eu «une dispute» entre les deux groupes, mais que les deux parties s'étaient dispersées lorsque les autorités sont arrivées sur les lieux.

Des manifestations de suprématistes blancs ont été organisées par le passé à Calgary, mais les organisateurs ont déplacé l'événement à Edmonton cette année. Le rassemblement a été publicisé sur plusieurs sites Internet racistes, mais ces sites n'indiquaient pas exactement l'emplacement de la marche.

Les anti-racistes avaient organisé leur propre manifestation plus tôt dans la journée, et se sont ensuite dirigés vers le centre-ville après avoir appris que les suprématistes blancs s'y retrouvaient.

PLUS:pc