Le Canadien s'incline 4-1 face aux Flyers et est officiellement éliminé

Canadien Flyers

Première Publication: 24/03/2012 21:55 Mis à jour: 26/03/2012 12:40

PHILADELPHIE - Même les partisans les plus optimistes ne pourront plus espérer voir le Canadien de Montréal se tailler une place en séries éliminatoires.

Le Tricolore a concédé trois buts en infériorité numérique pour une première fois cette saison et s'est incliné 4-1, samedi, face aux Flyers de Philadelphie.

«Je crois que les opportunités de décocher des tirs étaient là, mais lorsqu'on en profite pas, ça devient difficile de changer le rythme d'un match et de retourner dans leur territoire, a dit l'entraîneur-chef du Tricolore Randy Cunneyworth. En conséquence, je pense que ce sont ces chances ratées qui nous ont fait mal.»

Cette défaite, combinée à la victoire de 3-1 des Sabres de Buffalo contre le Wild du Minnesota, signifie que le Canadien a officiellement été éliminé de la course aux séries éliminatoires dans l'Est.

«C'est difficile, a admis l'attaquant Ryan White. Nous sommes ceux qui doivent être frustrés de la situation. De toute évidence on espère faire les séries éliminatoires et avoir la chance de remporter la coupe Stanley, et le pire c'est que ça n'arrivera pas cette année. Donc oui, c'est frustrant.

«Nous devrons nous regrouper en prévision de l'an prochain, c'est certain. C'est frustrant, nous étions déjà en retard au début de la saison, et ç'a été très difficile de rattraper le temps perdu par la suite. On a simplement été dominés une fois de plus.»

Daniel Brière a inscrit deux buts, alors que Kimmo Timonen et Matt Read ont aussi touché la cible pour les Flyers, qui se sont assurés d'une place en éliminatoires. Brière avait inscrit seulement un but à ses 29 matchs précédents.

«J'ai n'ai pas très bien joué en début de saison, mais depuis trois semaines je sens que je m'améliore, a expliqué Brière, qui a marqué 16 buts cette saison. Les chances étaient là, mais ça ne fonctionnait pas. Je savais qu'un moment donné, le vent changerait de bord.»

Ilya Bryzgalov a effectué 23 arrêts et il a signé une 10e victoire depuis le début du mois. Il a une fiche de 10-1-1 en mars et devrait se retrouver parmi les étoiles de la LNH à la fin du mois, lui qui a déjà reçu l'honneur hebdomadaire à deux reprises ce mois-ci.

Tomas Plekanec a été le seul à tromper la vigilance du gardien russe. Il a marqué son 15e but de la saison. Carey Price a obtenu une soirée de congé, et Peter Budaj a repoussé 29 lancers dans la défaite.

«On a connu une mauvaise soirée et ils ont fait du bon boulot, a résumé Plekanec. Ils ont décoché leurs tirs aux bons moments, ont bénéficié de bons écrans sur leurs deuxième et troisième filets, ce qui a changé l'allure du match ce soir (samedi), et il y a eu ce changement de trio.»

Le Canadien, qui connaissait une bonne séquence avec une fiche de 4-1-3 à ses huit derniers matchs, ratera donc les séries pour une première fois depuis la saison 2006-2007.

La machine flanche

Même s'il détenait le meilleur pourcentage d'efficacité en désavantage numérique dans la LNH avant la rencontre, c'est cet aspect du jeu qui a fait défaut samedi pour le Canadien.

Timonen a ouvert la marque à 11:07 en première période. Alors que Plekanec était au banc des punitions, Ryan White a perdu la mise en jeu contre Claude Giroux et la rondelle est allée à Timonen à la pointe. Il a décoché un puissant tir alors que Budaj avait la vue voilée par Wayne Simmonds.

Les Flyers ont dominé le début du deuxième tiers, mais c'est le Canadien qui a trouvé le fond du filet. Plekanec s'est fait oublier derrière les défenseurs Braydon Coburn et Nicklas Grossman, et Lars Eller l'a envoyé en échappée. Bryzgalov a mordu à la feinte de Plekanec, qui a marqué du revers.

Ce but a semblé réveiller le Canadien. Quelques instants plus tard, Erik Cole s'est retrouvé seul devant Bryzgalov, mais le gardien russe a effectué l'arrêt avec sa mitaine.

Au cours d'une punition à Alexei Emelin, Plekanec s'est encore échappé, mais Bryzgalov l'a frustré en étirant sa jambière droite. Quelques secondes plus tard, Brière a redonné les devants aux Flyers en faisant dévier le tir de la pointe de Matt Carle.

Brière est revenu à la charge alors que Cole était au cachot. Après un dégagement du Canadien, Bryzgalov a effectué une longue passe à Jaromir Jagr, posté à la ligne bleue adverse. Jagr a remis le disque à Brière, qui fonçait à pleine vitesse, et ce dernier a battu Budaj avec un tir précis dans la partie supérieure du côté rapproché.

Le Canadien a profité d'un avantage de deux hommes avec un peu plus de huit minutes à jouer en troisième, mais Bryzgalov s'est assuré de protéger l'avance des Flyers. Read a cloué le dernier clou du cercueil du Canadien à la suite d'une belle passe de Sean Couturier.

SUIVRE LE Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |