NOUVELLES

Un officier de la GRC est reconnu coupable d'entrave à la justice

23/03/2012 06:02 EDT | Actualisé 23/05/2012 05:12 EDT

NEW WESTMINSTER, C.-B. - Le caporal Monty Robinson, l'agent de la GRC le plus élevé en grade impliqué dans l'incident ayant mené à la mort de Robert Dziekanski, causée par une décharge de pistolet électrique, a été reconnu coupable d'entrave à la justice en lien avec un autre évènement.

M. Robinson était derrière le volant lorsqu'il a heurté mortellement un motocycliste, à Delta, en Colombie-Britannique, en octobre 2008. Il rentrait alors chez lui avec ses enfants après une fête d'Halloween, où il avait consommé cinq bières.

Pendant son procès le mois dernier, M. Robinson a raconté au juge qu'après l'accident, il a reconduit ses enfants à la maison et a ingurgité deux gorgées de vodka pour «se calmer les nerfs» avant de retourner avouer à l'enquêteur qu'il était le conducteur de la voiture.

Le juge Janice Dillon, de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a statué que le témoignage de l'accusé n'était pas crédible. Elle a estimé que son comportement n'avait pas été celui d'un policier responsable et que son témoignage semblait avoir été inventé en fonction de son entraînement de policier.

La Couronne arguait que M. Robinson était un officier entraîné et renseigné, qui connaissait suffisamment les tests d'alcoolémie pour savoir qu'il pouvait échapper à l'accusation de conduite avec facultés affaiblies en buvant de l'alcool avant de passer le test.

Il connaitra sa peine le 4 avril.

À l'extérieur de la salle d'audience, la mère de la victime, Orion Hutchinson, qui était âgé de 21 ans, a demandé le renvoi immédiat de l'officier. Judith Hutchinson s'est toutefois dite satisfaite du jugement rendu.

Quelques heures après l'annonce du jugement, le commissaire adjoint de la GRC, Norm Lipinski, a confirmé que le service de police tiendra une enquête interne sur les agissements de M. Robinson, ce qui pourrait mener à son renvoi.

«Ce cas démontre que les policiers, comme tout le monde, doivent être tenus responsables de leurs actions», a dit M. Lipinski.

M. Robinson est présentement suspendu avec salaire.

Cet accident s'est produit un an après que M. Robinson et trois autres policiers eurent tenté de maîtriser un immigrant polonais avec un pistolet à impulsions électriques alors qu'il arrivait à l'aéroport de Vancouver.

Robert Dziekanski est mort sur le sol de l'aire des arrivées.

M. Robinson fait encore face à une accusation de parjure en lien avec son témoignage rendu lors de l'enquête publique sur la mort de M. Dziekanski.

PLUS:pc