NOUVELLES

Sandro Grande pourrait aider l'Impact à trouver le joueur étranger qu'il cherche

23/03/2012 03:48 EDT | Actualisé 23/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Pour que l'Impact puisse mettre la main sur le joueur étranger que le club d'expansion convoite, il va peut-être falloir que Nick De Santis mette de côté certaines rancunes. Parce que le directeur sportif du onze montréalais pourrait devoir passer par Sandro Grande pour ce faire.

Grande, qui a été banni par l'Impact en juillet 2009 à la suite d'un incident avec Mauro Biello — le milieu de terrain avait saisi le capitaine au cou en plein match au Minnesota — sert maintenant d'intermédiaire nord-américain pour deux agents européens.

De concert avec l'Italien Tulio Tinti — agent de Luca Toni et Andrea Pirlo, notamment — et le Russe Vladimir Kalaev — qui représente l'espoir russe de premier plan Alan Dzagoev — Grande va aider des joueurs européens désirant jouer de ce côté-ci de l'Atlantique à se dénicher des postes avec des clubs de la MLS. Il va aussi aider des joueurs d'ici à se trouver des emplois en Europe.

«J'ai présentement deux Montréalais que je vais aider à trouver quelque chose en Europe», a précisé Grande, vendredi, quelques jours après avoir séjourné à Madrid afin de raffermir ses liens avec ses associés. «Je travaille présentement à finaliser des mandats de représentation pour certains joueurs d'Europe, mais j'ai déjà des mandats pour cinq ou six joueurs de premier plan, dont deux de la Lazio de Rome et un de la Fiorentina. Il y a en aura bientôt un pour un ancien du Real Madrid et un joueur russe de premier plan.»

Il a dit avoir déjà discuté avec plusieurs clubs de la MLS — les Whitecaps de Vancouver, Toronto FC, DC United, les Red Bulls de New York et les Earthquakes de San Jose — dans le but de bâtir des relations avec ces organisations. Certains clubs ont déjà montré un intérêt pour l'un des clients de Grande. Celui-ci s'attend à ce qu'au moins un ou deux joueurs trouvent place en sol nord-américain cet été, lors de la prochaine fenêtre de transferts internationaux.

Grande garde par ailleurs une place spéciale dans son coeur pour son ancien club et il espère que l'Impact s'ajoutera à cette liste.

«Quand j'aurai terminé d'obtenir ces mandats, je vais contacter l'Impact et voir ce qu'ils cherchent, a indiqué Grande. Avec tous les contacts que j'ai, je suis certain que je pourrai leur trouver le joueur qu'ils recherchent. C'est-à-dire un joueur de haut niveau, un gros nom, avec un bon curriculum vitae.

«J'ai ce dont ils ont besoin, ils savent ce dont ils ont besoin et je crois que ça pourrait être bon pour eux. J'aime encore ce club», a ajouté l'ancien milieu de terrain québécois, qui vit toujours à Montréal.

À la suite de quelques communications préliminaires entre l'Impact le clan Grande, qui comprend aussi Sergio, le frère de Sandro, ce dernier convient qu'il y a une relation à rebâtir entre lui et certains dirigeants du onze montréalais.

«Je n'ai pas de problème avec eux, a-t-il souligné. Il faut établir une nouvelle relation. Jusqu'à récemment, il n'y avait pas vraiment eu de communication depuis l'incident (avec Biello). Je dois regagner leur confiance et ils doivent croire que j'ai les pièces du casse-tête qui leur manquent.»

Il entend faire profiter aux clubs de la MLS tous les liens d'amitié qu'il s'est tissés au fil des ans pendant sa longue carrière en Europe, soit en Italie, en Scandinavie et en Lithuanie. C'est d'ailleurs son séjour avec Brescia qui lui a permis de se retrouver dans la mire de Tinti et de s'associer plus récemment avec lui.

«Quand je jouais à Brescia, le groupe de Tinti voulait m'avoir comme client. Maintenant, ils travaillent avec un de mes bons amis, l'avocat Max Pesci. On a communiqué par son entremise et ç'a mené à cette association actuelle», a expliqué Grande.

Présentement directeur technique du club des Étoiles de l'Est à Laval, Grande entend poursuivre sa carrière d'entraîneur. C'est donc son frère Sergio qui fera les démarches pour obtenir une licence d'agent de la FIFA, tandis qu'il s'occupera davantage du volet technique ayant trait aux joueurs de leur écurie. Mais c'est clair que ce sont les contacts développés par Sandro qui feront progresser les différents dossiers.

PLUS:pc