NOUVELLES

Erik Cole marque trois fois, le Canadien s'impose 5-1 contre les Sénateurs

23/03/2012 10:34 EDT | Actualisé 23/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Ce n'est pas pour demain que le trio de David Desharnais sera démantelé. Et ce n'est pas tout de suite que le Canadien sera mathématiquement éliminé des séries.

Confrontés à l'exclusion officielle des éliminatoires en cas de défaite combinée à une victoire des Capitals de Washington, vendredi soir, les joueurs de Randy Cunneyworth, avec Erik Cole en tête, ont amorcé le matchs en lions et se sont imposés 5-1 contre les Sénateurs d'Ottawa au Centre Bell.

Cole a réussi le tour du chapeau pour atteindre le cap des 30 buts pour la deuxième fois de sa carrière, la première depuis 2005-06. Il en était à son septième match de trois buts en carrière, son premier depuis le 5 décembre 2009, quand il s'alignait avec les Hurricanes de la Caroline.

Le no 72 du CH a réussi ses trois filets lors des six premières minutes de jeu (5:41 en fait), dont les deux premiers aux dépens de Craig Anderson. De retour au jeu après une absence de 12 matchs en raison d'une blessure à la main, le gardien des Sénateurs a été chassé après 4:56 de jeu, lorsqu'il a cédé pour la deuxième fois en seulement quatre tirs.

«Quel début de match», a lancé l'entraîneur Randy Cunneyworth, tout en vantant le fait que Cole a établi un record d'équipe en marquant les trois buts les plus rapides par un même joueur au début d'un affrontement. «C'est impressionnant. Mais c'est du Erik Cole typique. Il donne vie à une équipe, il donne de l'énergie à ses coéquipiers, et c'était là une façon formidable de commencer un match.»

«C'était un bon départ, ça les a mis sur les talons. Anderson a eu de la difficulté, ils ont baissé les bras un peu et ça nous a donné du rythme, a commenté Cole. Mais je m'attarde peu aux réalisations personnelles, surtout dans le contexte actuel où se trouve l'équipe. Ça ne change pas grand-chose à notre place au classement.»

Anderson est revenu devant sa cage au début de la deuxième période, après avoir vu Ben Bishop céder deux buts en neuf lancers en relève. Il a affronté 19 autres tirs.

Petteri Nokelainen, son troisième de la saison, et Lars Eller, son 16e, ont enfilé les autres buts du Tricolore. David Desharnais, le joueur de centre de Cole, a amassé deux aides, tout comme P.K. Subban et Chris Campoli. Desharnais et Cole s'inscrivaient au pointage pour la première fois en quatre rencontres.

Jason Spezza, avec son 30e, a été le seul à déjouer Carey Price. Celui-ci a effectué 37 arrêts.

Yannick Weber n'a pas fini la rencontre après s'être blessé à une jambe en deuxième période.

Le CH, qui complétera sa semaine samedi à Philadelphie, termine sa série de matchs contre Ottawa cette saison avec une fiche de 4-0-2.

«Ottawa est une équipe talentueuse qui a de la profondeur, alors il y a la possibilité de se faire humilier par eux si nous ne sommes pas à notre meilleur», a dit Cunneyworth pour expliquer les succès des siens face aux Sénateurs cet hiver. «C'est d'ailleurs pourquoi, souvent cette saison, nous avons disputé nos meilleurs matchs contre les meilleures équipes.»

Peter Budaj obtiendra le départ face aux Flyers. Cunneyworth ne décidera que dans la journée de samedi s'il accordera un repos à Andrei Markov.

Départ en trombe

Le Canadien et les Sénateurs avaient l'habitude des matchs somnifères depuis quelques années, mais ç'a été tout le contraire samedi. Cole s'en est assuré quand ce gaucher qui joue habituellement à droite a foncé «hors l'aile» — à gauche donc — et battu un Anderson visiblement rouillé du côté du gant à 0:29.

Posté derrière Anderson, Cole a pu récupérer une rondelle échappée par celui-ci à la suite d'un faible tir de la ligne bleue de Subban à 4:56. Contre Bishop cette fois, Cole a récidivé à 5:41, en avantage numérique, en se postant près du poteau droit.

Nokelainen a fait 4-0 à 8:21 quand il a tiré du cercle de mise en jeu pendant que Mike Blunden lui offrait une option de passe de l'autre côté.

Spezza s'est présenté dans l'enclave pour marquer à 19:47 quand Milan Michalek a remporté une épreuve de force avec Alexei Emelin derrière le filet de Price.

Brad Staubitz et Ryan White ont eux aussi pimenté la soirée en livrant des combats, face à Zenon Konopka et Chris Neil, respectivement. Price a quant à lui frustré Erik Condra lors d'une échappée, dont ce dernier a profité après que Markov eut bêtement perdu le disque. Le score n'était alors que de 1-0.

Ça s'est calmé en deuxième période. Il n'y a eu aucun but, si ce n'est celui refusé à Daniel Alfredsson parce qu'il a fait dévier la rondelle au-dessus de la hauteur réglementaire. Les visiteurs ont toutefois gagné en vigueur, ce qui a donné 16 tirs vers Price et d'innombrables bousculades autour de son filet après ses arrêts. Le gardien du CH s'est notamment illustré devant Sergei Gonchar, deux fois, et Colin Greening.

La troisième période n'a été qu'une formalité, hormis une échauffourée à 10 joueurs qui a suivi une dure mise en échec de Mike Blunden sur Erik Karlsson. Eller a ajouté la cerise sur la gâteau à 5:05, en avantage numérique.

PLUS:pc