Huffpost Canada Quebec qc
Jean-Philippe Cipriani Headshot

Direction du NPD: les derniers discours avant le vote

Publication: Mis à jour:
NPD CANDIDATS
Le congrès à la direction du NPD s'ouvre au Palais des congrès de Toronto. | Le HuffPost

TORONTO - Les discours ont bien montré la diversité des sept candidats à la direction du NPD, vendredi à Toronto, mais ce n'est peut-être pas ce qui fera pencher la balance. Même que les deux parlementaires les plus expérimentés, Thomas Mulcair et Peggy Nash, ont quelque peu raté leur performance.

Brandissant des enseignes, distribuant les macarons à l'effigie de leur candidat, les 4629 délégués présents au congrès à Toronto avaient plus le coeur à la fête qu'à la dispute. Ce qui n'a pas empêché certains candidats d'insister sur les différences qui sont devenues de plus en plus apparentes en fin de course, particulièrement entre Thomas Mulcair et Brian Topp.

NOS MEILLEURES PHOTOS (la suite ci-dessous)

NDP leadership candidates
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

M. Mulcair a dû prononcer son discours à la vitesse de l'éclair, après avoir passé plus de la moitié des 20 minutes alloués à se rendre sur scène accompagné d'une fanfare. Il a fait la majeure partie de son allocution en français, s'attardant surtout à la question des travailleurs du pays, soulignant les combats de ceux de Postes Canada et d'Air Canada.

Perçu comme le meneur dans la course, notamment parce qu'il a engrangé le plus d'argent pendant la campagne au leadership et parce qu'il a rallié le plus grand nombre de députés, M. Mulcair s'est présenté comme l'architecte, aux côtés de Jack Layton, de la vague orange qui a déferlé au Québec le 2 mai dernier. Il a réitéré l'importance de s'adresser à un large bassin d'électeurs pour être en mesure de vaincre les conservateurs aux prochaines élections. «Nous devons élargir notre base traditionnelle et rallier les progressistes de tous les partis derrière la bannière du NPD», a-t-il dit.


Le discours rapide de Thomas Mulcair.

Mar 23, 2012 | Source: Keek.com

Celui qui est perçu comme son principal adversaire, Brian Topp, a répété les valeurs de solidarité et d'entraide qu'il a toujours défendues au sein du NPD. Il a été présenté par l'actrice Shirley Douglas, mère de Kiefer Sutherland et fille de Tommy Douglas, le premier chef de l'histoire du NPD.

M. Topp a insisté sur le fait que le parti devait rester fidèle à lui-même. «Écoutez-moi bien: je suis un fier néo-démocrate et un social-démocrate convaincu, a lancé M. Topp. Si nous nous battons en tant que sociaux-démocrates, non seulement nous allons gagner, non seulement nous allons battre Stephen Harper, mais mes amis, cela en vaudra la peine!» À l'issue de son discours, sa femme et ses enfants sont venus le rejoindre sur scène sur la musique d'Arcade Fire.

M. Topp, ancien conseiller de Jack Layton, est considéré comme le candidat de l'establishment. Il mise sur le courant de gauche traditionnel du parti et ses valeurs fondamentales. Il a reçu l'appui de la mère de Jack Layton et celle de l'ancien chef Ed Broadbent, qui a cependant été accusé de diviser les membres à la suite de ses critiques à l'égard de M. Mulcair. Point faible: Brian Topp demeure cependant presque inconnu au Québec.

Les autres candidats, dont les chances semblent moins grandes, ont néanmoins prononcé des allocutions moins traditionnelles que les favoris - notamment parce que la plupart ont délaissé le lutrin afin de s'adresser à la foule. Peggy Nash a toutefois dû écourter son discours, ayant dépassé le temps alloué, avant de se faire fermer le micro.


Peggy Nash se fait fermer le micro

Mar 23, 2012 | Source: Keek.com

Le prix de la présentation la plus originale est allé à l'équipe de Paul Dewar. Il a été présenté par le député Charlie Angus.. qui chantait avec un rappeur rap (une entrée remarquée, mais pas un succès critique..!), alors que Peggy Nash s'est fait couper le micro parce qu'elle dépassait son temps de parole!

Sondage rapide

Qui choisiriez-vous pour devenir chef du NPD?

VOTER

Les jeux sont-ils faits?

Le NPD a indiqué que sur les 131 152 membres, 42 %, soit 55 659 membres, avaient déjà exercé leur vote en ligne ou par la poste. Les autres le feront ici-même à Toronto ou en ligne pendant le congrès, mais il n'est pas dit que tous participeront au scrutin.

Les militants votent selon la règle «un membre, un vote». Un candidat doit avoir 50 % du vote populaire pour l'emporter. À chaque tour de scrutin, le candidat ayant obtenu le moins d'appuis est écarté, et ainsi de suite, jusqu'à ce que quelqu'un obtienne la majorité des voix.

Les résultats du premier tour de scrutin seront connus à 10 h samedi matin, mais plusieurs observateurs s'attendent à ce qu'au moins deux tours de scrutin soient nécessaires pour que soit désigné le vainqueur. Il deviendra alors le septième chef de l'histoire du NPD, et le nouveau chef de l'opposition officielle à Ottawa.

Avec la Presse canadienne

NOTRE ENTREVUE AVEC THOMAS MULCAIR

NOTRE ENTREVUE AVEC BRIAN TOPP

NOTRE ENTREVUE AVEC PEGGY NASH

-

Une armée de médias au congrès du NPD
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction