Sondage: Le PQ obtiendrait 63 sièges au Parlement

Pauline Marois

Le Huffington Post Québec   Première Publication: 21/03/2012 14:25 Mis à jour: 21/03/2012 15:15

Le Parti québécois a le vent dans ses voiles, car le plus récent sondage CROP-La Presse place le PQ comme éventuel gouvernement majoritaire. Mais rien n'est fait.

Selon le modèle du site ThreeHundredEight.com, réalisé à partir des résultats régionaux du sondage, le Parti québécois obtiendrait 63 sièges à l'Assemblée nationale, donc le minimum pour former un gouvernement majoritaire, malgré une forte avance devant la Coalition avenir Québec de François Legault chez les francophones.

Historiquement, le Parti québécois a gagné des majorités contre les libéraux même lorsque les deux partis étaient au coude-à-coude dans les intentions de vote en raison de leur avance chez les francophones. Mais la présence de la CAQ complique les choses pour le PQ. La CAQ devance le PQ à Québec et le parti de M. Legault est assez «compétitif» dans les banlieues de Montréal pour espérer gagner une poignée des sièges dans la région. Ailleurs, particulièrement dans Chaudières-Appalaches et le Centre-du-Québec, ils sont bien placés pour battre le PQ.

Mais malgré cela, la CAQ ne pourrait finir que troisième à l’Assemblée nationale avec 22 sièges, soit loin derrière les libéraux de Jean Charest, qui gagneraient 38 sièges selon le modèle de ThreeHundredEight.com.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE: (Suite du texte dessous)

Sondage rapide

Pensez-vous que le gouvernement Charest reportera les élections en raison de ces sondages?

VOTER

Avec seulement 63 sièges, le Parti québécois aura de la difficulté à garder le contrôle à l’Assemblée nationale, mais il pourra peut-être compter sur l’appui des deux députés de Québec solidaire. Avec 7 % d’appuis dans la grande région de la métropole, Amir Khadir et Françoise David auront de bonnes chances d’être élus.

Mais les choses vont bien pour le PQ. Avec 34 % d’appuis, c’est une bond de quatre points depuis la fin février. Le plus récent sondage de Léger Marketing-Le Devoir indique aussi que le PQ a gagné des nouveaux appuis : le parti est passé de 29 % en mi-février à 33 % au début mars.

Avec de telles augmentations et si l’élan continue, les chances qu'une majorité péquiste «plus confortable» se matérialise sont très fortes.

Pour Jean Charest, c’est le statu quo. CROP, Léger, et même la firme ontarienne Forum montrent que les appuis pour le Parti libéral du Québec sont stables, autour de 30 %. Ce n’est pas assez pour un quatrième mandat, mais au moins les libéraux sont toujours dans le jeu.

C’est Montréal qui assure la survie du PLQ. Tous les récents sondages donnent au parti des appuis autour de 35 % dans la région. Avec les résultats du sondage CROP, les libéraux gagneraient 32 sièges dans la grande région de Montréal, contre 21 pour le PQ et seulement trois sièges pour la CAQ.

C’est un peu plus difficile d'analyser la situation à Québec. CROP donne à la CAQ une avance de sept points sur le PQ, mais les deux sondages récents de Léger et Forum placent le PQ ou le PLQ premier dans la région. Mais si CROP a raison, la CAQ pourrait gagner la majorité des sièges dans la «capitale nationale».

Dans le reste du Québec, c’est le PQ qui domine. CROP leur donne une avance de 14 points sur la CAQ. Avec un tel résultat, on parle ici de 40 sièges pour le PQ contre seulement 12 pour la CAQ et quatre pour les libéraux.

Cette avance dans les régions est essentielle pour le Parti québécois et ses chances de former le prochain gouvernement. S’il est également capable de maintenir son niveau d’appui dans la grande région de Montréal, ni Jean Charest, ni François Legault ne pourra devancer Pauline Marois. Mais avec un nouveau budget et toute une campagne électorale à mener, les jeux sont loin d’être faits.

Éric Grenier est l’auteur de ThreeHundredEight.com (http://www.threehundredeight.com), un blogue consacré à l’actualité politique, aux sondages, et aux tendances électorales.

SUIVRE LE Québec