Mort de Victoria Stafford, procès Michael Rafferty: le jury a vu deux visages de Terri-Lynne McClintic (VIDÉO, PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

LONDON, Ont. - La femme ayant déjà plaidé coupable du meurtre prémédité de Victoria Stafford a nié jeudi avoir orchestré l'enlèvement, l'agression sexuelle et l'assassinat de l'élève de troisième année, ajoutant qu'elle ignorait qu'elle menait la fillette de 8 ans vers sa mort.

«J'accepte la pleine responsabilité de mes actes, a déclaré Terri-Lynne McClintic. J'ai fait ce que j'ai fait. Mais je ne suis pas une accusée ici, et c'est pourquoi je suis assise ici aujourd'hui.»

La femme de 21 ans purge une peine de prison à vie après avoir plaidé coupable de meurtre prémédité. Elle témoigne dans le cadre du procès de son ancien petit ami, Michael Rafferty, qui plaidé non-coupable à des accusations de meutre prémédité, agressions sexuelles causant des lésions et enlèvement.

Contre-interrogée par l'avocat de la défense, Dirk Derstine, McClintic a réfuté les insinuations selon lesquelles elle «avait fait plus que tuer» la fillette de huit ans, et qu'elle était en fait derrière les événements qui ont eu lieu ce jour-là.

«Je vais vous suggérer que vous avez été le moteur derrière les évènements de cette journée», a lancé Me Diestine.

«Ça n'arrivera pas parce que ce n'est pas la vérité», a répondu la jeune femme.

McClintic avait d'abord affirmé que c'est elle qui avait porté le coup fatal à sa jeune victime, avant de se raviser et de fournir une nouvelle version à la cour en janvier, juste avant le début du procès de Rafferty.

Elle a dit avoir enlevé Victoria en 2009 près de son école primaire à Woodstock, en Ontario, à la demande de M. Rafferty. McClintic a également affirmé avoir perdu le contrôle et tué Victoria avec un marteau après que son ex-conjoint eut agressé sexuellement l'enfant.

Elle a dit avoir d'abord été psychologiquement incapable d'avouer qu'elle avait pu tuer une enfant et qu'elle croyait vraiment qu'elle ne l'avait pas fait.

Lorsque l'avocat de la défense a exprimé des doutes quant à crédibilité, McClintic a répondu qu'il lui avait fallu du temps pour admettre ses crimes.

«Alors oui, ça m'a pris du temps pour l'admettre, mais maintenant je l'ai admis et je suis assise ici aujourd'hui pour dire la vérité. Ça ne sera jamais plus vrai que ça.»

McClintic a également nié avoir connu Victoria Stafford avant les évènements, même si elles habitaient à proximité l'une de l'autre. Lorsqu'elle a approché la petite fille en lui parlant de chiens de race shi-tzu, elle affirme qu'elle ignorait que Tori en possédait un.

La mère de Victoria et son conjoint achetaient de la drogue de la mère de McClintic, mais elle a insisté pour dire qu'elle ne les connaissait pas bien.

Elle a affirmé avoir agrippée la petite fille à sa sortie de l'école simplement parce qu'elle était seule.

-

Close
La disparition et la mort de Tori Stafford
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Meurtre de Victoria Stafford : reprise du procès | Ontario | Radio ...

Procès Stafford: Terri-Lynne McClintic ne change pas ... - La Presse.ca

Procès Victoria Stafford: le jury a vu deux visages de Terri-Lynne ...

Procès Stafford: Terri-Lynne McClintic raconte l'enlèvement de la ...

Terri-Lynne McClintic avait deux visages

Procès Stafford: McClintic raconte sa rencontre avec Rafferty