La marque Air Canada semble perdre de son lustre auprès des passagers

Air Canada

Première Publication: 21/03/2012 15:56 Mis à jour: 21/03/2012 17:11

MONTRÉAL - La marque Air Canada semble perdre de son lustre auprès des passagers en raison des vols annulés, des conflits de travail non résolus et de la fermeture de la principale firme de maintenance du transporteur.

De nombreux passagers nerveux se tournent vers d'autres sociétés aériennes afin d'éviter que leurs voyages soient perturbés.

Ceux qui ont décidé de demeurer fidèles au plus important transporteur aérien au pays se présentent à l'aéroport en se croisant les doigts pour que leurs voyages d'affaires ou d'agrément se déroulent tel que prévu.

L'un d'eux, Jeffrey Bodnarok, a affirmé mercredi avoir vérifié soigneusement le statut de son vol en direction de Punta Cana, en République dominicaine, avant de se rendre à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

M. Bodnarok a dit craindre pour son vol à la suite des annulations survenues le week-end dernier, en partie parce que des pilotes ont déclaré être malades, et de la fermeture cette semaine de la firme de maintenance d'appareils Aveos.

Air Canada est aux prises avec une série de conflits de travail depuis un moment. La société aérienne et ses pilotes, actuellement sans convention collective, sont engagés dans une amère bataille qui a incité le gouvernement fédéral à intervenir plus tôt ce mois-ci. Ottawa est également intervenu dans les conflits contractuels ayant opposé le transporteur à ses agents de bord et ses préposés aux services à la clientèle.

M. Bodnarok n'était pas le seul passager inquiet, a affirmé mercredi l'agente de voyages Isabella Caporicci, de l'Agence de voyages N.D.G. Mme Caporicci a indiqué avoir répondu ces dernières semaines aux appels de nombreux clients préoccupés, parmi lesquels plusieurs eux ont dit préférer voyager avec des transporteurs américains ou les sociétés rivales canadiennes d'Air Canada (TSX:AC.B), WestJet (TSX:WJA) et Porter, afin de ne pas avoir à craindre que leurs vols soient annulés.

Des observateurs de l'industrie ont dit croire que le principal transporteur aérien canadien pourrait perdre des clients à court terme en raison de la couverture médiatique des conflits de travail et autres défis qu'il lui faut surmonter depuis quelque temps.

Chris Murray, de PI Financial, a cependant estimé que le transporteur tirerait profit de l'amélioration de l'économie, une fois ses ennuis derrière lui.

Les clients qui ont fait des réservations auprès d'autres lignes aériennes retourneront pour la plupart vers Air Canada, une fois que le transporteur aura réglé ses problèmes et qu'il fera de nouveau concurrence aux lignes rivales en ce qui trait à la qualité des services et aux destinations offertes, estime M. Murray.

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |