Les Canadiens aiment davantage les achats groupés que les Américains

Groupon

Première Publication: 21/03/2012 15:32 Mis à jour: 21/03/2012 16:43

TORONTO - Les Canadiens sont clairement des amateurs d'aubaines.

Selon une étude rendue publique par la firme texane Epsilon, les Canadiens connaissent davantage les sites d'aubaines du jour ou d'achats groupés que les Américains, et ils sont prêts à accepter d'être inondés de courriels promotionnels en retour d'aubaines exceptionnelles.

Environ 53 pour cent des Canadiens interrogés connaissaient au moins un site de ce genre — comme l'américain Groupon ou des sites canadiens comme Le Renard, Tuango, Dealfind et WagJag —, contre seulement 39 pour cent d'Américains.

Ces sites offrent fréquemment des rabais de 50 pour cent et plus chez des marchands de la région — habituellement des restaurants, des bars, des boutiques ou des esthéticiennes.

Environ 42 pour cent des Canadiens ont indiqué s'être abonnés pour recevoir des offres quotidiennes par courriel, contre 34 pour cent des Américains.

Neuf pour cent de ces Canadiens ont dit acheter un coupon à intervalles de quelques semaines, contre 2 pour cent qui achètent toutes les semaines et 1 pour cent tous les jours.

Ces résultats n'étonnent pas le blogueur Albert Bitton, du site Group Buying Canada, qui rappelle des études qui ont déjà démontré que les Canadiens sont friands de programmes de fidélisation et d'autres promotions permettant de réaliser des économies. Il est donc logique qu'ils soient aussi attirés par les achats groupés. «Les Canadiens ont toujours été connus comme étant des consommateurs conservateurs», a-t-il dit.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE: (Suite du texte dessous)

Sondage rapide

Qu'aimez-vous le plus sur les sites d'aubaine?

VOTER


Le site Dealfind, qui a été lancé au Canada en 2010, dessert maintenant 28 villes canadiennes et 41 villes américaines. Son cofondateur, Gary Lipovetsky, croit lui aussi que ces données reflètent la réalité. «Ces tendances sont exactes, a-t-il dit. Je trouve que les Canadiens dépensent de façon plus responsable que dans d'autres pays, et c'est simplement une autre façon pour eux d'être responsables.»

M. Bitton explique que le marché canadien des achats groupés accuse un retard d'environ un an sur le marché américain, où des innovations ont déjà vu le jour. «On commence tout juste à voir des aubaines du jour pour des catégories spécifiques, comme pour les femmes, pour les familles ou pour le voyage», a-t-il précisé.

Certains sites offrent par exemple non seulement des coupons-rabais mais aussi carrément des produits à prix imbattables. Dealfind a toutefois trébuché quand une tablette électronique fabriquée en Chine et offerte à bas prix a été très mal jugée par les consommateurs.

M. Lipovetsky a blâmé un fournisseur qui ne se serait pas acquitté de ses obligations. Il ajoute qu'il est difficile d'offrir des produits électroniques connus, puisque les consommateurs s'attendent à des aubaines fantastiques.

«La base même du site est d'offrir des aubaines au public, mais sur les produits électroniques de grandes marques, c'est difficile à faire, a-t-il affirmé. Selon nous, il n'y a pas d'aubaine suffisante à refiler aux consommateurs, ce n'est pas assez pour qualifier le tout d'aubaine. Donc: oui, nous étudions d'autres avenues.»

M. Bitton prévient toutefois que certains sites risquent de nuire à leur réputation s'ils offrent des produits de mauvaise qualité.

«Si on veut vendre des produits, alors il faut très bien le faire, a-t-il dit, avant d'ajouter que certains des biens offerts sont 'tout simplement horribles'. C'est une catastrophe en puissance parce que ça engendre plus de plaintes que les offres locales.»

Un texte de Michael Oliveira

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |