INTERNATIONAL

Une blague raciale de Robert De Niro cause un tollé aux États-Unis

20/03/2012 07:49 EDT | Actualisé 20/05/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Dans un pays qui s'est demandé il y a quatre ans s'il était prêt à élire un premier président noir, une blague lancée par l'acteur Robert De Niro lors d'une collecte de fonds pour Barack Obama lundi soir à Manhattan cause un étrange tollé.

«Callista Gingrich. Karen Santorum. Ann Romney. Maintenant, pensez-vous que notre pays est prêt pour une première dame blanche?» a lancé l'acteur, suscitant les rires d'une assemblée comprenant plusieurs célébrités, dont la femme du président américain, Michelle Obama.

Quand quelqu'un dans la salle a crié «Non!», Robert De Niro a poursuivi en disant: «Il est trop tôt, n'est-ce pas?»

L'équipe de campagne de Barack Obama s'est empressée de se distancer de la remarque de l'acteur, alors que Newt Gingrich, candidat à l'investiture républicaine, a demandé au président de s'excuser.

«Nous pensons que c'était une blague inappropriée», a dit la secrétaire de presse de Michelle Obama, Olivia Alair, dans un communiqué.

Newt Gingrich est allé encore plus loin en qualifiant la blague d'«inexcusable».

«Au nom de ma femme, au nom de Karen Santorum et au nom d'Ann Romney, je pense que Robert De Niro est dans l'erreur», a dit M. Gingrich lors d'un arrêt de campagne en Louisiane. «Je pense que le pays est prêt pour une nouvelle première dame et il n'a pas besoin de la décrire en termes raciaux.»

M. Gingrich a estimé que la blague était «complètement et terriblement inacceptable».

«Le président devrait s'excuser pour lui. C'était un événement organisé pour Barack Obama, c'est strictement mauvais et cela divise le pays», a-t-il dit.

Le débat s'est enflammé mardi sur Twitter, les partisans et les opposants de la blague se renvoyant leurs arguments.

«Qui aurait cru que Robert De Niro était aussi raciste envers les Blancs? Un autre hypocrite d'Hollywood qui jappe», a écrit un internaute.

D'autres ont souligné que l'acteur n'avait fait que reprendre des questions similaires déjà posées au sujet de Barack Obama il y a quatre ans.

«Les Américains sont-ils vraiment stupides? Robert De Niro (...) n'a fait que montrer l'hypocrisie de la xénophobie d'extrême droite», a écrit un autre internaute.

L'agent de Robert De Niro a indiqué que l'acteur n'avait pas l'intention de répondre aux critiques, qualifiant sa remarque de «satire évidente».