Élection dans Toronto-Danforth pour choisir un successeur à Jack Layton

Publication: Mis à jour:
JACK LAYTON
Les électeurs de la circonscription ontarienne de Toronto-Danforth sont appelés aux urnes lundi afin de combler le siège laissé vacant par la mort du chef néo-démocrate Jack Layton. | AP

TORONTO - Le candidat néodémocrate Craig Scott a remporté une victoire relativement facilement dans Toronto-Danforth, l'ancienne circonscription du chef du parti Jack Layton, décédé l'an dernier.

Après le dépouillement de toutes les 196 boîtes de scrutin, Craig Scott a obtenu un peu plus de 59 pour cent des suffrages exprimés, laissant loin derrière lui son plus proche rival, le libéral Grant Gordon à un peu moins de 29 pour cent. Sa majorité est de 9995 voix. Le conservateur Andrews Keyes (5,4 pour cent) n'a jamais été dans la course, lui qui est parvenu difficilement à devancer la candidate du Parti vert Adriana Mugnatto-Hamu (4,7 pour cent).

Ces résultats sont très près des projections des sondages et des observateurs, qui faisaient valoir la popularité personnelle de Jack Layton et les racines profondes du NPD dans la circonscription.

La veuve du regretté chef, la députée Olivia Chow, s'extasiait devant les résultats, estimant que la «vague orange» du NPD se poursuit.

Olivia Chow a ajouté que personne ne pouvait enfiler les souliers d'un autre, mais a dit croire que M. Scott est un homme de principes et intelligent, qui «partage les mêmes valeurs» et resterait fidèle à la vision de Jack Layton.

Le chef libéral intérimaire Bob Rae a dit croire que ces résultats sont avant tout «un rejet clair des politiques idéologiques de Stephen Harper et du Parti conservateur». Il a ajouté que les libéraux «continueront d'être présents» pour les Canadiens qui «recherchent une solution progressiste à Stephen Harper (...) avec des politiques basées sur les faits et des compétences pour diriger».

«Cela signifie que la "vague orange" du NPD se poursuit et que les gens de Toronto-Danforth sont fiers d'avoir un parlementaire qui se tient debout devant Stephen Harper et peut faire entendre leur voix», a dit Olivia Chow en entrevue.

«Je suis certaine que Jack (Layton) aurait été fier de Craig Scott.»

Craig Scott, professeur de droit, avocat des droits de la personne et politicien néophyte, obtient un niveau d'appuis semblable à ceux dont profitait Jack Layton.

Grant Gordon, qui a démarré sa campagne tardivement, a obtenu l'aide de poids lourds libéraux, le chef intérimaire Bob Rae qui a déjà mené la circonscription en tant que néodémocrate, et le député Justin Trudeau, mais leur présence a semblé avoir peu d'impact.

M. Gordon espérait redonner ce comté aux libéraux mais sa campagne a pris du retard et l'auréole de M. Layton brille encore de façon intensive dans le ciel canadien. L'ancien chef néo-démocrate avait remporté la victoire lors des quatre élections précédentes.

Selon les observateurs, les résultats auront peu d'influence sur la course à la direction du NPD qui se terminera samedi.

Quelque 74 500 personnes avaient le droit de vote dans cette circonscription située au centre-ville de Toronto comptant d'importantes communautés ethniques.

Le taux de participation était de 43,4 pour cent.

Le NPD comptait 102 sièges à la Chambre des communes, loin derrière les conservateurs qui en détiennent 165. Le Bloc québécois (4), le Parti Vert (1) et un indépendant se partagent les miettes.

Sur le web

Toronto-Danforth - Un successeur à Jack Layton sera élu lundi

Élection dans Toronto-Danforth pour choisir un successeur à Jack ...

Les électeurs de Toronto-Danforth sur le point de choisir un ...

Les électeurs appelés à désigner le successeur à Layton dans ...