NOUVELLES

Saint-Patrick: L'Irlande secoue le joug de l'austérité (PHOTOS)

17/03/2012 12:32 EDT | Actualisé 17/05/2012 05:12 EDT
AFP

DUBLIN, 17 mars 2012 (AFP) - L'Irlande a secoué la morosité de sa sévère cure d'austérité samedi en organisant parades et festivals en l'honneur de la Saint Patrick, fêtée par les Irlandais du monde entier.

La grande parade de Dublin devait attirer à elle seule un demi-million de personnes dans les rues de la capitale, dont quelque 120.000 venues de l'étranger.

Quelque 60 millions de personnes revendiquent dans le monde une origine irlandaise, et la fête du saint patron de l'Irlande est devenue une fête mondiale, certains moquant même les "Irlandais d'un jour".

La célébration démarre la saison touristique irlandaise, injectant une manne bienvenue de 43,5 millions d'euros dans l'économie du pays.

Le Premier ministre irlandais Enda Kenny et la plupart des membres du gouvernement sont partis à l'étranger auprès de la dispora irlandaise, soucieux de faire passer le message d'un redressement du pays après l'octroi fin 2010 d'un plan de sauvetage international de 85 milliards d'euros.

LA JOURNÉE À TRAVERS LE MONDE: (Suite du texte dessous)

Célébrations à travers le monde

Enda Kenny présentera lui-même le traditionnel trèfle irlandais au président américain Barack Obama, lors d'une cérémonie à la Maison blanche mardi.

Barack Obama, dont un ancêtre a immigré de la petite ville irlandaise de Moneygall en 1849, a rendu visite l'an dernier à ses cousins irlandais. Quelque 34 millions d'Américains revendiquent des ancêtres irlandais, soit près de 8 fois la population de la petite république.

Des sites du monde entier, comme la tour de Pise, les chutes du Niagara, la grande roue de Londres et l'hotel Burj al Arab à Dubai seront éclairés pour l'occasion en vert émeraude - la couleur de l'Irlande.

Dans son message pour la Saint Patrick, le cardinal Sean Brady a fait référence à l'émigration massive qui frappe l'Irlande depuis la crise économique, dressant un parallèle avec l'histoire du saint, arrivé en Irlande du Pays-de-Galles comme esclave.

"Je suis très conscient du nombre considérable d'entre vous qui ont dû quitter d'Irlande récemment, spécialement ceux qui pensaient qu'ils n'avaient pas le choix", a indiqué le cardinal.