NOUVELLES

Violences lors d'un match de soccer à Port-Saïd: 75 personnes inculpées

15/03/2012 07:03 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - La justice égyptienne a inculpé 75 personnes pour meurtre et négligence, jeudi, dans le cadre de l'enquête sur les violences survenues à l'issue d'un match de soccer dans un stade de Port-Saïd en février, qui avaient fait au moins 74 morts.

Parmi les personnes inculpées figurent deux mineurs et neuf policiers, dont le général Issam Samak, chef de la sécurité de Port-Saïd au moment des faits, suspendu depuis.

Dans son communiqué, le bureau du procureur général explique avoir appuyé ses décisions sur des images vidéo prises lors des événements et les aveux de certains suspects. La mort de manifestants était prévue à l'avance, les accusés ayant apporté des couteaux, des pierres et des explosifs, selon le procureur général.

La tragédie s'est déroulée à l'issue d'une rencontre qui s'est soldée par la victoire inattendue du club local d'Al-Masry face à l'équipe d'Al-Ahly, du Caire. Des partisans ont alors envahi le terrain. Certains ont été poignardés, tandis que d'autres sont morts étouffés alors qu'ils tentaient d'échapper à des individus armés de couteaux, de bâtons et de pierres.

Des Égyptiens ont accusé la police d'avoir laissé les violences se produire par vengeance contre les «ultras», ces fervents supporters qui se sont retrouvés en première ligne des manifestations qui ont conduit à la chute d'Hosni Moubarak il y a un an.

PLUS:pc