NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les matières premières et les données économiques américaines

15/03/2012 04:37 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a engrangé jeudi un solide gain, stimulé par la publication de nouvelles données démontrant une fois de plus que la reprise de l'économie américaine se poursuit, lentement mais sûrement.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 77,92 points à 12 455,82 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV s'est adjugé 7,17 points à 1601,52 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui apprécié de 0,09 cent US à 100,79 cents US.

Les marchés américains ont aussi progressé après que le département du Travail eut indiqué que le nombre de personnes ayant demandé des prestations d'assurance-emplois avait encore diminué la semaine dernière, un nouveau signe du raffermissement du marché de l'emploi.

En outre, deux enquêtes manufacturières régionales, à New York et à Philadelphie, ont témoigné d'une solide croissance du secteur de la fabrication pour le mois de mars.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 58,66 points à 13 252,76 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 15,64 points à 3056,37 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 8,32 points à 1402,6 points.

À Toronto, le secteur des titres industriels a avancé de 1,36 pour cent, l'action du Canadien National (TSX:CNR) ayant pris 1,50 $ à 79,17 $, tandis que celle du Canadien Pacifique (TSX:CP) s'appréciait de 1,59 $ à 76,92 $.

Le secteur de la finance a aussi progressé, gagnant 1,07 pour cent grâce, entre autres, au titre de la Banque Scotia (TSX:BNS), qui a pris 1,12 $ à 55,35 $, et à celui de la Banque de Montréal (TSX:BMO), qui a grimpé de 53 cents à 58,96 $.

Le groupe des actions aurifères a avancé de 0,27 pour cent, le cours du lingot étant reparti à la hausse avec un gain de 16,60 $ US à 1659,50 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. Il avait perdu des plumes plus tôt cette semaine, particulièrement à la suite de la publication de perspectives économiques positives par la Réserve fédérale des États-Unis.

«C'est la fragilité de toute l'économie qui a fait grimper l'or et les gens l'utilisaient un peu comme un filet de sauvetage», a observé Jim Muir, directeur chez Fraser Mackenzie.

«Et puis tout d'un coup, on dit que la reprise économique se tient et qu'on n'aura pas besoin de nouvelles mesures de relance, puis il n'y a pas de progression de l'inflation aussi importante que ce qu'on avait cru, alors on se dit qu'après tout, l'or n'est peut-être pas le meilleur investissement pour l'instant.»

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) s'est emparée jeudi de 66 cents à 43,54 $.

Les prix des métaux ont aussi progressé, le cuivre ayant notamment gagné 5 cents US à 3,90 $ US la livre à New York. Le secteur des métaux de base a avancé de 0,56 pour cent. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est emparé de 39 cents à 35,54 $, tandis que celle de Sherritt International (TSX:S) a grimpé de 20 cents à 5,78 $.

Le cours du pétrole brut a clôturé en baisse de 32 cents US à 105,11 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur torontois de l'énergie a pour sa part crû de 0,19 pour cent. L'action de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a gagné 39 cents à 45,70 $.

PLUS:pc