NOUVELLES

La Fédé de gymnastique enquête sur les erreurs de deux juges aux Mondiaux

15/03/2012 10:46 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT

LAUSANNE, Suisse - La Fédération internationale de gymnastique a ouvert une enquête concernant deux juges féminins qui auraient commis des erreurs durant les épreuves féminines des Championnats du monde de 2011 disputés à Tokyo.

La FIG a indiqué jeudi que sa commission de discipline se réunira à la mi-avril, et que l'identité de deux juges demeurerait secrète.

Le porte-parole de la FIG Philippe Silacci a déclaré à l'Associated Press que les résultats des Mondiaux et l'identité des médailles ne changeraient pas.

Les places de qualification accordées en vue des Jeux olympiques de Londres ne seront pas modifiées non plus en dépit des mesures disciplinaires qui pourraient être prises, a précisé Silacci.

L'équipe canadienne féminine a terminé au 11e rang à Tokyo, ratant ainsi l'une des huit places accordées en vue des JO de 2012. Les Canadiennes ont ensuite obtenu leur laissez-passer pour les Jeux lors d'une compétition de la deuxième chance, en janvier à Londres. Elles ont alors terminé deuxièmes pour s'emparer de l'une des quatre places offertes.

La FIG n'a pas identifié les épreuves dans lesquelles les erreurs des juges ont prétendument été commises, en octobre dernier.

Les irrégularités ont été décelées par un comité technique de la FIG, il y a deux semaines, durant l'étude détaillée des scores octroyés par les juges, a affirmé Silacci.

PLUS:pc