NOUVELLES

L'Iran manipulerait les Premières Nations du Manitoba, selon Ottawa

15/03/2012 04:19 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT
Getty

OTTAWA - Un porte-parole du ministre des Affaires étrangères, John Baird, affirme que les leaders autochtones du Manitoba sont utilisés comme des pions par le gouvernement iranien.

Cette déclaration de Joseph Lavoie survient après que deux chefs et deux anciens chefs du Manitoba aient rencontré lundi un diplomate de l'ambassade iranienne à Ottawa.

La réunion a eu lieu après que Terry Nelson, l'ancien chef de la première nation de Roseau River, au sud de Winnipeg, ait envoyé une lettre au président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, en février, pour lui demander de l'aide.

Au dire de M. Nelson, des responsables autochtones comptent se rendre en Iran pour y chercher de l'aide et des investissements dans des secteurs tels que le développement immobilier.

Pour le porte-parole du ministre, toutefois, l'Iran tente de distraire l'attention de son parcours peu reluisant en matière de respect des droits de la personne, et il espère que les chefs autochtones ne se laisseront pas manipuler dans ce qu'il appelle le triste jeu des Iraniens.

L'ancien chef Nelson dit avoir écrit des lettres similaires à d'autres gouvernements pendant des années sans recevoir de réponse, et que l'Iran a été le premier pays à l'inviter pour une rencontre.