NOUVELLES

CH: Randy Cunneyworth se dit insatisfait du rendement de Rene Bourque

15/03/2012 04:11 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Rene Bourque n'en donne pas pour son argent au Canadien depuis qu'il a fait son acquisition des Flames de Calgary, il y a deux mois, et Randy Cunneyworth n'a pas emprunté de détour, jeudi, afin de manifester son insatisfaction.

Il faut dire qu'avec une maigre contribution de deux buts à ses 22 derniers matchs et un piètre différentiel de moins-17 en défense, difficile pour l'entraîneur du Canadien d'identifier des aspects positifs dans le rendement de l'ailier droit autochtone âgé de 31 ans.

«Je suis insatisfait c'est sûr, a déclaré Cunneyworth. Il possède le potentiel pour en faire beaucoup plus et nous devons le pousser pour qu'il apporte une meilleure contribution. Il le sait et il redouble d'ardeur. Il doit passer à une vitesse supérieure. Pour moi, c'est un dur qui ne joue pas comme tel. Avec sa réputation et le style de jeu qu'il préconise, ça devrait lui créer tout l'espace nécessaire près du but adverse. Mais il doit afficher son style.

«Je ne parle pas nécessairement de bagarre, mais d'une plus grande implication physique, a-t-il repris. Il s'impliquait bien à ses débuts avec nous, et c'est ce qu'il doit faire sur une base constante. Il doit lutter plus férocement près du filet adverse et se créer de l'espace.»

Mentionnant avoir eu des entretiens avec lui dernièrement, Cunneyworth a souligné que Bourque a toutes les chances de se faire valoir, étant utilisé en moyenne près de 18 minutes par match tout en obtenant du temps de jeu en supériorité numérique.

En 27 matchs dans l'uniforme du CH, le patineur natif de Lac La Biche, en Alberta, a quatre buts et trois passes à sa fiche, en plus d'un différentiel de moins-16.

Acquis dans l'échange de Michael Cammalleri, Bourque connaît une saison bien en-deça de sa production des dernières saisons. Il a 23 points à son dossier, incluant 17 buts, comparativement à 50 et à 58 points, avec 27 buts, au cours des deux saisons précédentes. Il est sous contrat pour quatre autres saisons à un salaire de 3,33 millions$ annuellement.

Le réveil de Subban

La pause du match des étoiles a été fort bénéfique pour P.K. Subban, méconnaissable depuis le début de février.

«Ç'a été le tournant de ma saison, a avoué Subban, jeudi. J'ai profité du congé pour aller me ressourcer dans ma famille. Quand j'ai quitté pour Toronto, je n'étais pas dans un très bon état d'esprit. J'étais écoeuré d'entendre les gens dire que je jouais mal et que j'étais affecté par la 'guigne de la deuxième saison'. J'avais cinq matchs de joués qu'on en parlait déjà.»

Le jeune défenseur est allé passer du temps avec ses jeunes frères membres des Bulls de Belleville, dans la Ligue junior de l'Ontario, et ça l'a regaillardi.

«Le contact avec les jeunes, leur enthousiasme, m'a ramené aux sources. Je suis revenu chez le Canadien animé d'une nouvelle attitude.»

Et ça paraît. L'entraîneur Cunneyworth a mis peu de temps avant de remarquer le changement, tant sur la glace qu'à l'extérieur.

«Ça va nettement mieux pour lui. Il y a moins de flafla dans son jeu. Il a simplifié les choses, il joue davantage en ligne droite. Auparavant, c'était compliqué. Il déjouait un adversaire, mais il revenait sur ses pas pour le déjouer de nouveau. C'était improductif pour tout le groupe. Maintenant, il déjoue un rival et il continue de l'avant. Sur le plan défensif, il est plus compétitif et il effectue les jeux simples.

«Pour ce qui est de son attitude à l'extérieur de la glace, disons que je n'entends pas parler de lui autant qu'avant. Ça doit être de la maturité...»

Subban a fait remarquer qu'il connaît une deuxième saison complète dans la LNH pas piquée des vers finalement.

«J'ai 32 points à ma fiche, comparativement à 38 la saison dernière, a-t-il souligné, je suis dans les plus (plus-3) en défense et je joue en moyenne entre trois et quatre minutes de plus par match. On ne me parle plus de 'guigne de la deuxième année' en tout cas.»

En 21 matchs depuis la pause, le défenseur âgé de 22 ans a réussi quatre buts, en plus d'amasser neuf passes, pour 13 points. Il est en désaccord avec l'assertion, mais il est nettement plus précis dans ses tirs.

PLUS:pc