NOUVELLES

Accident d'autocar en Suisse: les familles invitées à identifier les corps

15/03/2012 11:53 EDT | Actualisé 15/05/2012 05:12 EDT

DISTRICT DE SIERRE, Suisse - Les familles des victimes de l'accident d'autocar survenu mardi soir dans un tunnel en Suisse ont été conduites à la morgue, jeudi, afin d'identifier les corps avant qu'ils ne soient rapatriés en Belgique et aux Pays-Bas.

Les proches des 28 victimes ont été conduits vers la morgue où sont conservés les corps des 22 écoliers belges et néerlandais, et ceux des six adultes morts dans l'accident, a expliqué la police cantonale du Valais.

«Dans la mesure du possible, les corps seront montrés aux familles», a précisé Jean-Marie Bornet, porte-parole de la police. «Ce n'est toutefois pas possible dans certains cas, les dépouilles étant parfois trop mutilées.»

Certains corps doivent encore être identifiés, a ajouté M. Bornet.

Des proches des victimes se sont ensuite rendus sur les lieux du drame, dans le tunnel de Géronde, sur la route A9, près de Sierre. Des familles ont apporté des fleurs sur les lieux où 21 Belges et 7 Néerlandais ont perdu la vie.

L'autocar, qui transportait 52 passagers, a heurté de plein fouet une paroi en béton moins d'une heure après avoir quitté la station de Saint-Luc, dans le Val d'Anniviers. Vingt-quatre enfants ont été blessés, dont certains grièvement.

À l'hôpital de Sion, le docteur Michael Callens a indiqué que 14 enfants accueillis dans son établissement se portaient bien et devraient pouvoir rentrer en Belgique bientôt. «Nous ne savons pas si c'est demain ou après-demain», a-t-il précisé. Les enfants plus grièvement blessés, hospitalisés à Lausanne et à Berg, devraient rester plus longtemps en Suisse.

La Belgique se préparait à rapatrier les corps des victimes au plus tôt jeudi soir. Un avion militaire C-130 devait atterrir à Sion en fin d'après-midi pour rapatrier les premiers corps identifiés, a expliqué le premier ministre belge, Elio Di Rupo. Les autres corps devraient être rapatriés vendredi, à l'exception de ceux qui n'ont toujours pas été identifiés. Un autre avion doit ramener en Belgique certains parents qui ont fait le déplacement en Suisse.

Les autorités belges ont décrété journée de deuil national vendredi.

Une chapelle a été ouverte au public à Sierre avec des registres de condoléances et une messe du souvenir prévue est prévue jeudi soir à l'église de la Croix sacrée.

L'enquête sur les causes du drame est toujours en cours, mais le procureur du canton du Valais, Olivier Elsig, avait déclaré mercredi que trois hypothèses étaient envisagées: un problème technique, un problème de santé du chauffeur ou une erreur humaine.

Des médias suisses et belges ont rapporté les témoignages de rescapés de l'accident affirmant que le chauffeur essayait de mettre un DVD dans le lecteur quand l'accident s'est produit.

PLUS:pc