NOUVELLES

Un directeur de police réprimandé pour avoir parlé au cellulaire au volant

14/03/2012 11:27 EDT | Actualisé 14/05/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Un directeur du service de police de la ville de Vancouver a accepté l'entière responsabilité d'un accident de voiture dans lequel il a été impliqué alors qu'il parlait au cellulaire.

Selon les autorités policières municipales, le chef-adjoint Warren Lemcke discutait au téléphone d'un sujet relié à ses fonctions lorsqu'il est entré en collision avec un véhicule qui venait de s'arrêter brusquement, devant lui, sur l'autoroute 99.

Le couple dans l'automobile n'a pas été blessé, et le policier qui s'est présenté sur les lieux de l'incident a servi une contravention à l'officier pour avoir conduit de façon négligente.

La loi qui interdit aux automobilistes de parler au cellulaire pendant qu'ils conduisent contient une exemption pour les membres des forces policières, des services de protection des incendies et pour les ambulanciers, qui peuvent avoir besoin d'effectuer des appels dans le cadre de leurs fonctions.

M. Lemcke a déclaré qu'il n'y avait «aucune excuse» pour cette erreur, et il demande aux autres conducteurs de garder leur concentration pendant qu'ils empruntent le réseau routier, au risque de subir les mêmes «conséquences reliées à leur inattention».

L'incident est survenu le 4 janvier vers 17 h, au moment où le policier se dirigeait vers sa résidence.

PLUS:pc