NOUVELLES

«Starbuck» reçoit le prix Oxygène pour son absence de scènes de tabagisme

14/03/2012 02:03 EDT | Actualisé 14/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La saison des récompenses n'est pas terminée pour le film «Starbuck», qui a reçu mercredi le prix Oxygène 2012 remis par le Conseil québécois sur le tabac et la santé.

Le Conseil a jugé que «"Starbuck" a contourné tous les pièges et évité maintes tentations de facilité en s'abstenant de toute scène de tabagisme dans son scénario».

À l'opposé, le Conseil a remis son prix Cendrier au film «Frisson des collines», de Richard Roy. Le jury a ainsi déploré le fait que le personnage incarné par Antoine Bertrand «a continuellement une cigarette à la bouche», ajoutant que «non seulement cette fréquence de consommation de tabac n'apporte rien à la trame de l'histoire, mais le jeune Frisson y est en plus initié à la marijuana».

La comédienne Louisette Dussault, qui faisait partie du jury cette année, a indiqué par communiqué que «les scénaristes (de «Starbuck») Ken Scott et Martin Petit sont des modèles à suivre parce qu'il leur aurait été facile de mettre une cigarette dans les mains de l'un ou l'autre des enfants du personnage principal». Selon elle, «c'est un bienfait de ne pas l'avoir fait pour les milliers d'adolescents qui ont vu (le film)».

Le journaliste et critique de films Martin Gignac, qui était lui aussi membre du jury, a pour sa part jugé «irresponsable et scandalisante» l'importante présence de cigarette et de cannabis dans «Frisson des collines», un film dont le personnage central n'a que 12 ans.

Le Conseil souligne par ailleurs que «65 pour cent des Québécois considèrent qu'il est nécessaire de réduire la présence du tabac à l'écran», selon un sondage Léger Marketing mené du 30 janvier au 1er février 2012.

PLUS:pc