NOUVELLES

Plekanec est arrivé au Centre Bell en retard pour des raisons familiales

14/03/2012 11:35 EDT | Actualisé 14/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un joueur qui manque à l'appel et un autre qui se blesse pendant la période de réchauffement. On aura tout vu dans cette saison de tourmente du Canadien.

Tomas Plekanec a pris part à la rencontre même s'il s'est présenté en retard au Centre Bell. Le Tchèque est arrivé au Centre Bell en toute hâte. Le Tricolore a expliqué que son retard était attribuable à des raisons d'ordre familial. Le vétéran joueur de centre ne s'est pas adressé à la presse après la rencontre.

Aaron Palushaj, lui, a dû jouer avec un protecteur facial, après s'être blessé pendant la période de réchauffement. Il a reçu la rondelle en plein visage, rondelle qu'il venait de projeter sur le poteau du but.

«Il n'a que lui-même à blâmer. Ce n'est pas de la faute de personne», a lancé David Desharnais, après la victoire de 3-2 du CH contre les Sénateurs d'Ottawa.

Le défenseur Alexei Emelin a dû déclarer forfait, après avoir pris part à la séance d'avant-match, en raison d'une blessure au haut du corps. L'entraîneur Randy Cunneyworth a dit que ce n'était rien de sérieux dans le cas du jeune défenseur russe.

Le Canadien n'a pas été affecté par tout ce brouhaha d'avant-match, même si les deux équipes n'ont pas connu un très bon début de soirée.

Erik Cole a tenté de réveiller la foule en célébrant le but qu'il venait de marquer avec l'arbitre Greg Kimmerly. Une scène fort cocasse qui a fait rigoler les spectateurs et qui a tôt fait de se retrouver sur les réseaux sociaux.

Cunneyworth s'est amusé de la chose, glissant au passage que les arbitres ont fait un rapport de l'incident.

«Je n'avais jamais vu ça auparavant, mais il peut le faire encore tant qu'à moi si ça fonctionne», a-t-il dit.

On ne s'attend pas toutefois à ce que la LNH sévisse à l'endroit de Cole, qui a expliqué avoir réagi de façon instinctive.

«Avec tout ce que nous avons vécu comme équipe cette saison, c'est plaisant de voir que les gars ont encore du plaisir», a commenté Desharnais, au sujet du geste de son coéquipier.

Markov, de mieux en mieux

Un qui doit retrouver le plaisir de jouer, c'est le défenseur Andrei Markov qui parait mieux à chacun des matchs. Mercredi, il a eu un moment de frayeur après avoir été atteint au visage par la rondelle. Mais plus de peur que de mal, il est vite revenu au jeu.

Au final, le vétéran russe a été utilisé pendant 17:51 minutes et il a bloqué trois tirs. La foule a souligné son retour en l'applaudissant chaleureusement à ses premières présences sur la glace, et il a apprécié. Cunneyworth a même fait appel à ses services pour la séance de tirs de barrage.

«Il a encore connu un bon match. Il s'adapte au rythme de jeu, plus ça va, a souligné Cunneyworth. Il a presque joué pendant 18 minutes. Je me demande jusqu'à quel point on veut l'utiliser davantage. Il va dicter son temps d'utilisation.»

Le Canadien et les Sénateurs vont se retrouver à Ottawa, vendredi. Chez le CH, la plus grande source de motivation d'ici la fin est de ne pas terminer au dernier rang de l'Association Est.

«Personne dans ce vestiaire veut finir dernier, a résumé Desharnais, première étoile du match de mercredi. En ce sens, tous nos matchs sont importants jusqu'à la fin.»

PLUS:pc