Le favori Novak Djokovic en arrache, mais triomphe en trois sets à Indian Wells

Novak Djokovic Indian Wells

Première Publication: 14/03/2012 17:21 Mis à jour: 16/03/2012 09:25

INDIAN WELLS, États-Unis - Le favori Novak Djokovic en a arraché, mais a vaincu Pablo Andujar 6-0, 6-7 (5), 6-2 mercredi pour atteindre les quarts de finale de l'Omnium BNP Paribas, tandis que la no 1 mondiale Victoria Azarenka a porté sa fiche à 21-0 cette saison grâce à une victoire en deux manches du côté des femmes.

Rafael Nadal (no 2) a défait Alexandr Dolgopolov (no 21) 6-3, 6-2 pour mettre la table pour un duel contre David Nalbandian en quart de finale. Nalbandian a surpris Jo-Wilfried Tsonga (no 6) 3-6, 7-5, 6-3.

Djokovic, le double champion en titre du tournoi, a facilement enlevé les honneurs du premier set en 27 minutes, mais Andujar a haussé le niveau de son jeu au deuxième. L'Espagnol, qui avait perdu son dernier duel contre le Serbe en sets consécutifs, a blanchi son adversaire au deuxième jeu du deuxième set pour créer l'égalité 1-1, suscitant les encouragements de la foule présente aux abords du Indian Wells Tennis Garden.

Pour sa part, Federer a écarté de son chemin le gaucher brésilien Thomaz Bellucci en le battant 3-6, 6-3, 6-4, en soirée. Le Suisse a signé une 12e victoire de suite et a un dossier de 19-2 cette saison.

«J'ai eu de la difficulté en début de match à m'ajuster au changement de lumière», a noté Federer, triple champion du tournoi.

Federer a utilisé son puissant service pour prendre les devants 5-4 au troisième set avant de mettre un terme à la rencontre lors de sa deuxième balle de match. Bellucci a commis une deuxième erreur d'affilée sur son coup droit lors du point décisif.

Azarenka a écrasé Agnieszka Radwanska (no 5) 6-0, 6-2 en un peu plus d'une heure pour égaler la fiche de Serena Williams en 2003 de 21-0 en début d'année. La Bélarusse a déjà remporté trois titres cette en 2012 et a maintenant dans sa mire le record 37 victoires consécutives pour amorcer la saison, record établi par Martina Hingis en 1997.

«J'ai très bien exécuté mes coups», a analysé Azarenka, qui affrontera au prochain tour Angelique Kerber (no 18). L'Allemande a surpris la Chinoise Li Na (no 8) 6-4, 6-2.

Face à Djokovic, Andujar a tenu son bout jusqu'à 6-6 pour forcer le bris d'égalité, qu'il a remporté 7-5 grâce aux nombreuses erreurs inhabituelles de Djokovic. Ce dernier a brisé le service d'Andujar en début de troisième set, puis de nouveau pour prendre les commandes 5-2. Il a ensuite disposé de trois balles de match, confirmant sa victoire lorsque le retour en coup droit d'Andujar s'est retrouvé à l'extérieur des limites du terrain.

«Il m'a surpris en étant très agressif. Il frappait la balle tôt et jouait très bien, a indiqué Djokovic. Lors de la deuxième manche, j'ai commencé à jouer de manière un peu plus défensive et cela lui a permis de revenir dans le match. Je dois lui donner crédit, car il a bien joué. J'aurais pu gagner au deuxième set, mais je suis resté calme mentalement et j'ai retrouvé mon rythme.»

Andujar a chuté à 1-8 contre des adversaires du top-10 au monde, même s'il a tenu tête à Djokovic pendant de long moment, en forçant le Serbe à courir le long de la ligne de fond grâce à des coups en profondeur. L'amitié entre Djokovic et l'Espagnol âgé de 26 ans remonte à l'époque où les deux joueurs s'étaient affrontés lors d'un tournoi pour les moins de 16 ans en Belgique.

«J'avais obtenu six balles de match et j'avais perdu ce match 7-6 au troisième set, s'est rappelé Djokovic. Nous blaguons souvent en nous rappelant de l'époque où nous étions jeunes.»

Radwanska a remporté deux des trois derniers jeux de son match quart de finale pour éviter le jeu blanc. Elle a un dossier de 1-5 en carrière contre les joueuses classées no 1 au monde et il s'agissait de sa quatrième défaite contre Azarenka en 2012.

«Oui, j'étais frustrée, ce n'est pas amusant de perdre une manche 6-0, a mentionné Radwanska. Particulièrement quand tu as l'impression d'être à un niveau où tu peux battre n'importe qui. D'un autre côté, je voyais qu'elle était simplement trop bonne.»

Parmi les autres gagnants mercredi, notons John Isner (no 11), qui a vaincu l'Australien Matthew Ebden 6-4, 7-5, et Nicolas Almagro (no 12), qui s'est débarrassé de Tomas Berdych (no 7) 6-4, 6-0. Le Français Gilles Simon (no 13) a résisté à l'Américain Ryan Harrison et l'a défait 7-5, 5-7, 6-1. Simon affrontera Isner lors des quarts de finale.

Du côté du double, le Canadien Daniel Nestor et son partenaire bélarusse Max Mirnyi ont atteint les demi-finales en battant le duo français de Julien Benneteau et Tsonga 7-6 (7), 6-3.

SUIVRE LE Québec

Publié par Myriam Lefebvre  |