NOUVELLES

La valeur des fusions et acquisitions a glissé au quatrième trimestre

14/03/2012 10:33 EDT | Actualisé 14/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La valeur totale des fusions et acquisitions canadiennes a chuté au quatrième trimestre de 2011, alors que les ententes entre plus petites sociétés ont dominé le marché, selon un rapport rendu public mercredi par la firme Crosbie & Co.

L'activité en matière de fusions et acquisitions a diminué de 25 pour cent, à 33,4 milliards $, au cours de la période de trois mois, contre 44,3 millions $ lors du troisième trimestre clos le 30 septembre.

Une importante raison expliquant ce recul a été la diminution de la taille des ententes de premier plan — celles valant au moins 1 milliard $ — car le nombre et la valeur de celles de taille moyenne sont demeurés stables.

La firme de Toronto a indiqué que le nombre des ententes de grande envergure avait été le même lors des deux trimestres, soit sept, mais que leur valeur totale était passée de 25,9 milliards $ à 12,8 milliards $.

L'acquisition du producteur de cuivre et nickel Quadra FNX Mining, de Vancouver, par KGMH Polska, évaluée à 3,5 milliards $, a dominé la liste au quatrième trimestre. Cette entente a été finalisée la semaine dernière.

Les fusions et acquisitions survenues lors des deux trimestres constituaient pour la plupart des ententes de taille moyenne évaluées à moins de 250 millions $ chacune.

Il y a eu 235 transactions de cette importance au quatrième trimestre, soit 88 pour cent du total, un résultat en phase avec la tendance observée au troisième trimestre de même que tout au long de 2011 et des années précédentes, a indiqué Crosbie.

Selon les données de la firme torontoise, 266 transactions ont été conclues dans tous les secteurs au quatrième trimestre, en hausse par rapport aux 255 de la période de juillet à septembre, et 1058 l'ont été tout au long de l'année, pour une valeur totale de 160,2 milliards $.

Le nombre et la valeur des fusions et acquisitions ont reculé l'an dernier par rapport à 2010, alors que 1146 transactions totalisant 166,3 milliards $ avaient été annoncées.

Par ailleurs, la firme Ernst & Young a annoncé mercredi que le nombre des fusions et acquisitions dans le secteur de la technologie au Canada avait presque doublé, étant passé de 15 transactions en 2010 à 27 en 2011.

À l'échelle mondiale, une augmentation des fusions et acquisitions dans le secteur de la technologie a également été observée. Cette augmentation repose sur certaines tendances, notamment la mobilité intelligente, l'infonuagique, le réseautage social et l'analyse des données volumineuses, a indiqué Ernst & Young.

Les tendances des derniers trimestres et années ont entraîné une succession de transactions évaluées à plusieurs milliards de dollars l'an dernier. Trente-quatre transactions ont dépassé la barre du milliard de dollars en 2011, dont huit au quatrième trimestre.

Des sociétés établies ont entrepris des manoeuvres de regroupement et ont fait de grosses mises sur la mobilité intelligente — notamment pour Internet et la vidéo mobile — et l'infonuagique.

Parallèlement, une multitude de transactions moins importantes ont démontré l'importance stratégique de certaines technologies, particulièrement celles liées au réseautage social et à la sécurité, mais aussi à l'information relative aux soins de santé, aux jeux vidéo en ligne et sur appareil sans fil ainsi que les technologies publicitaires et celles de marketing.

PLUS:pc