NOUVELLES

La Cour supérieure autorise un recours collectif contre Pharmaprix

14/03/2012 07:14 EDT | Actualisé 14/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Cour supérieure de Montréal a autorisé un recours collectif déposé au nom de détenteurs de la carte de fidélité Optimum des pharmacies Pharmaprix.

Depuis le 1er juillet 2010, ces détenteurs ont vu la valeur de leurs points chuter de façon importante.

L'avocate chargée du dossier, Marie-Anaïs Sauvé, de la firme Sylvestre Fafard Painchaud Avocats, estime que la chaîne de pharmacies a agi de façon illégale.

«La modification de la valeur des points par Pharmaprix, sans le consentement des consommateurs, est abusive, donc illégale», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Le recours collectif vise à dédommager les membres du programme Optimum pour la perte de valeur de leurs points ainsi qu'à rétablir l'ancien barème de points.

Le jugement de la cour autorise le recours collectif, mais il ne constitue pas la décision finale. Un second procès se tiendra donc d'ici environ deux ans afin de déterminer si les consommateurs pourront obtenir un dédommagement et quelle sera l'ampleur de celui-ci.

La poursuite concerne tous les détenteurs d'une carte Optimum qui vivaient au Québec le 30 juin 2010. On en estime le nombre à 1,4 million de personnes.

Les consommateurs en question n'ont pas à s'inscrire au recours collectif puisqu'ils y sont automatiquement inclus.

Une requête de poursuite en recours collectif similaire a été faite en Ontario. Cette action en justice n'a cependant pas encore obtenu le feu vert de la cour.

Environ 9,7 millions de personnes font partie du programme Optimum à la grandeur du Canada.

L'action de Shoppers Drug Mart (TSX:SC), qui exploite la bannière Pharmaprix, a retraité de 71 cents à la Bourse de Toronto, mercredi, pour clôturer à 41,62 $.

PLUS:pc