NOUVELLES

Le TSX clôture en hausse, encouragé par le nouveau portrait peint par la Fed

13/03/2012 04:40 EDT | Actualisé 13/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mardi en hausse après que la Réserve fédérale des États-Unis eut donné de nouvelles indications laissant croire que la reprise économique se poursuit à un rythme soutenu, bien que lent.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 109,68 points pour terminer la journée à 12 537,69 points.

La Fed, qui a laissé son taux d'intérêt directeur inchangé près de zéro, a dit continuer à s'attendre à ce que ses taux restent exceptionnellement faibles au moins jusqu'à la fin 2014.

Mais la banque centrale américaine a du même coup observé que les marchés financiers mondiaux se portaient mieux, que les dépenses des ménages et des entreprises avaient continué de s'accroître et que les conditions du marché du travail s'amélioraient toujours.

La Bourse de croissance TSXV a glissé de 8,72 points à 1627,37 points, tandis que le dollar canadien s'est apprécié de 0,35 cent US à 101,09 cents US.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 217,97 points à 13 177,68 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 56,22 points à 3039,88 points et que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 24,87 points à 1395,96 points.

Les marchés ont progressé tout au long de la séance, après la publication, en matinée, d'un rapport faisant état d'une hausse de 1,1 pour cent des ventes au détail aux États-Unis le mois dernier. Il s'agit de la progression la plus marquée pour ce secteur depuis septembre.

De telles données continuent de donner l'impression que la nouvelle vigueur du marché de l'emploi stimule l'économie.

«Le portrait de l'emploi prend du mieux, nous avons eu de bons chiffres pour le détail, et cela témoigne d'une certaine confiance, ce qui est important», a observé John Stephenson, gestionnaire de portefeuille chez First Asset Funds.

Le géant bancaire J.P. Morgan Chase a aussi énergisé les marchés en annonçant une hausse de son dividende trimestriel de cinq cents US à 30 cents US, ainsi que l'approbation d'un programme de rachat d'actions de 15 milliards $. J.P. Morgan a en outre indiqué que la Réserve fédérale des États-Unis n'avait pas détecté de problème dans ses résultats à un test de tension imposé à 19 grandes institutions financières américaines.

La Fed a annoncé vers la fin de la séance de mardi que les résultats de ces tests seraient publiés mardi à 16 h 30, plutôt que jeudi, tel que précédemment annoncé.

Optimistes quant à l'issue de ces tests, les investisseurs ont fait grimper le secteur de la finance du parquet torontois d'environ 1,5 pour cent. L'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) a avancé de 38 cents à 12,65 $, tandis que celle de la Banque Royale (TSX:RY) a gagné 1,22 $ à 58 $.

Le secteur des métaux de base a grimpé de 2,54 pour cent, soutenu par le cours du cuivre, qui s'est lui-même apprécié de 6 cents US à 3,90 $ US la livre à New Yolk. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a avancé de 1,04 $ à 36,53 $, tandis que celui de HudBay Minerals (TSX:HBM) a gagné 21 cents à 11,70 $.

Le cours du pétrole brut a gagné 37 cents à 106,71 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, le secteur de l'énergie a progressé de 1,3 pour cent, l'action de Suncor Énergie (TSX:SU) s'étant appréciée de 85 cents à 34,03 $, tandis que celle de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a pris 81 cents à 45,89 $.

Le secteur aurifère a encaissé les plus importantes pertes du jour, avec un recul d'environ 1,25 pour cent. Le cours du lingot d'or a glissé de 5,60 $ US à 1694,20 $ US l'once à New York. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) a rendu 26 cents à 13,70 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a perdu 73 cents à 45,52 $.

PLUS:pc