NOUVELLES

Le chef d'AQMI condamné à la peine capitale par contumace à Alger

13/03/2012 01:44 EDT | Actualisé 13/05/2012 05:12 EDT

ALGER, Algérie - Le tribunal criminel d'Alger a prononcé mardi la peine capitale par contumace contre le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, et huit autres accusés jugés pour l'attentat meurtrier du 11 avril 2007 contre le palais du gouvernement à Alger.

Les huit autres condamnés à mort par contumace sont Abdessalam Samir, Aït Saïd Salem, Aït Saïd Meziane, Ziani Saïd, Ghiatou Rabah, Chemini Toufik, Niche Djamel et Bou Djalki Abderrahmane.

Le chef d'AQMI et les huit autres condamnés ont été reconnus coupables d'«assassinat avec préméditation», de «constitution de groupes terroristes» et d'«attentat à l'explosif».

Pour neuf autres accusés, le procès se poursuit après le refus du juge Tayeb Hillali d'accéder à la demande de la défense, qui avait demandé un nouveau renvoi du procès en raison du retrait de certains avocats pour «non respect de certaines procédures».

Ce procès s'est ouvert la première fois le 14 mars 2011. Mais il a fait l'objet de quatre reports successifs en raison de l'absence des avocats de certains accusés.

L'attentat d'avril 2007 avait fait 22 morts et 222 blessés, selon le bilan officiel. Il avait été perpétré simultanément avec deux autres attaques contre les sièges de la police et de la gendarmerie à Bab Ezzouar, en banlieue d'Alger, qui avaient fait 12 morts et 1231 blessés.

PLUS:pc