NOUVELLES

France: Nicolas Sarkozy arrive pour la première fois en tête d'un sondage

13/03/2012 02:26 EDT | Actualisé 13/05/2012 05:12 EDT

PARIS - Nicolas Sarkozy se place en tête des intentions de vote au premier tour dans un sondage Ifop publié mardi, une première depuis le début de la campagne en vue de la présidentielle française.

Un autre sondage TNS-Sofres donne toujours le candidat socialiste François Hollande en tête avec 30 pour cent des intentions de vote, contre 26 pour cent pour le président-candidat.

Pour le second tour, Nicolas Sarkozy est donné largement battu par son adversaire socialiste dans les deux sondages.

M. Sarkozy s'est efforcé mardi de demeurer prudent, même s'il avait du mal à contenir son sourire. À des journalistes lui demandant si ce premier résultat positif confirmait sa stratégie, il a rétorqué: «Je ne vous croyais pas quand vous disiez que c'était fini. Et je ne vous crois pas davantage quand vous dites que c'est relancé».

De son côté, M. Hollande a exhorté mardi ses partisans à ne se laisser «impressionner par rien, ni par le déferlement des moyens, de l'argent, ni par le cortège des images».

«Ce qui compte pour moi, ce n'est pas les sondages, qui m'ont déjà vu élu depuis tellement de mois. C'est le vote des Français!», a lancé le député de Corrèze.

Dimanche, devant les dizaines de milliers de sympathisants réunis à Villepinte, Nicolas Sarkozy s'était donné «deux mois pour bousculer les certitudes», notamment celle d'une victoire socialiste, M. Hollande arrivant alors systématiquement en tête des enquêtes d'opinion pour les deux tours de la présidentielle.

Un sondage réalisé juste après ce grand rassemblement national donne pour la première fois Nicolas Sarkozy en tête au premier tour. Le chef de l'État est ainsi crédité de 28,5 pour cent d'intentions de vote, contre 27 pour cent à François Hollande, selon cette enquête Ifop. En revanche, un sondage TNS-Sofres/Sopra Group accorde toujours 30 pour cent des intentions de vote à M. Hollande, contre 26 pour cent à M. Sarkozy.

L'équipe de campagne du président sortant attendait avec impatience cette embellie dans les sondages. L'entourage de Nicolas Sarkozy va scruter les prochains sondages pour voir s'ils confirment la tendance, espérant que la démonstration de force à Villepinte aura porté ses fruits.

PLUS:pc