Le Conference Board anticipe une faible croissance dans la construction

Première Publication: 13/03/2012 10:47 Mis à jour: 16/03/2012 09:23

Construction
L'activité dans le secteur de la construction résidentielle devrait ralentir au cours des deux prochaines années. (Photo Archives)

OTTAWA - L'activité dans le secteur de la construction résidentielle devrait ralentir au cours des deux prochaines années, a dit mardi le Conference Board, qui n'anticipe aucune augmentation avant la fin de 2013 ou le début de 2014.

L'organisme prévoit la construction de 190 000 nouvelles unités en 2012 et 2013, soit moins que les 193 950 unités construites en 2011. Les mises en chantier devraient s'accélérer en 2014, avec un total de plus de 200 000 unités.

Une différence persistera toutefois entre les maisons unifamiliales et les immeubles à logements multiples, puisque ce dernier segment souffre actuellement d'une offre plus forte que la demande.

Le Conference Board a expliqué que des taux d'intérêt exceptionnellement faibles continuent à inciter les consommateurs à faire l'achat de maisons, ce qui contribue probablement à soutenir les prix, mais prévient que ces faibles taux ne sont pas éternels. Aucun changement à ce chapitre n'est prévu avant 12 ou 18 mois.

Des données mitigées provenant du marché de l'emploi compliquent aussi les choses depuis quelques mois, à un moment où l'endettement des ménages est élevé et leur confiance faible. Conséquemment, dit l'organisme, les mises en chantier vont ralentir et les dépenses consacrées aux rénovations domicilaires demeureront modestes cette année et l'an prochain.

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |