NOUVELLES

Citigroup et trois autres banques américaines ne passent pas le test de la Fed

13/03/2012 05:36 EDT | Actualisé 13/05/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Quatre grandes banques américaines n'ont pas été en mesure de montrer qu'elles avaient des capitaux suffisants pour survivre à un nouveau ralentissement sérieux, a annoncé mardi la Réserve fédérale des États-Unis. La liste inclut Citigroup, la troisième banque en importance au pays.

La Fed a précisé que 15 des 19 principales banques avaient passé avec succès un test de tension. La banque centrale a fait remarquer que les 19 banques en question étaient maintenant en meilleure position qu'elles ne l'étaient tout juste après la crise financière de 2008.

Néanmoins, SunTrust, Ally Financial et MetLife, en plus de Citi, n'ont pas satisfait aux normes minimales du test en matière de capitaux.

La Fed s'est penchée sur le bilan de chacune des banques afin de déterminer si elles pourraient faire face à une crise qui ferait grimper le taux de chômage à 13 pour cent, qui provoquerait une chute de 50 pour cent des cours des actions et qui retrancherait 21 pour cent à la valeur des maisons par rapport aux niveaux actuels.

L'échec de Citi a constitué une énorme surprise. Les analystes s'attendaient à ce que la banque passe le test, particulièrement à la lumière des profits qu'elle a affiché ces deux dernières années.

La Fed peut empêcher les banques n'ayant pas passé avec succès son test de tension de verser des dividendes ou de racheter de leurs propres actions. La banque centrale peut également les obliger à lever des fonds en vendant davantage d'actions ou en émettant des titres d'emprunts.

La Fed procède à son test de tension chaque année depuis 2009. C'est la première fois que les résultats sont rendus publics.

La Réserve fédérale souhaite que les banques américaines puissent non seulement faire la preuve qu'elles seraient en mesure de surmonter une crise, mais aussi qu'elles pourraient continuer de prêter aux particuliers et aux entreprises.

PLUS:pc