NOUVELLES

La Société des loteries et des jeux de l'Ontario modernisera l'industrie

12/03/2012 04:58 EDT | Actualisé 12/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les Ontariens seront bientôt en mesure d'acheter des billets de loterie en ligne ou à leur grand magasin favori, en plus de pouvoir tenter leur chance dans un nouveau casino qui sera érigé dans la région de Toronto, dans le cadre d'un plan sur six ans visant à renflouer les coffres de la province.

Le gouvernement libéral, qui fait face à un déficit de 16 milliards $ cette année, a donné le feu vert, lundi, au plan de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario (OLG) pour «moderniser» l'industrie du jeu — et permettre à la province de toucher 1,3 milliard $ de plus par année.

La société d'État compte d'abord vendre des billets de loterie sur Internet et aux caisses des supermarchés et des magasins grande surface, plutôt qu'à des comptoirs dédiés.

Les établissements où se déroulent des jeux de hasard qui génèrent peu de revenus seront fermés ou relocalisés dans d'autres lieux qui sont plus susceptibles d'attirer les clients potentiels.

De plus, des salles de machines à sous pourront être installées ailleurs que dans les hippodromes, ce qui signifiera la fin d'une entente en vertu de laquelle les champs de course recevaient 345 millions $ par année pour le partage des profits. L'industrie des courses de chevaux a déjà averti que cette mesure pourrait entraîner des milliers de pertes d'emplois.

Un nouveau casino sera construit dans la région de Toronto, mais la Société des loteries et des jeux n'a pas donné de détails sur l'endroit où il sera situé. Jusqu'à ce qu'il soit complété, un casino temporaire pourrait être aménagé.

L'Ontario devait moderniser cette industrie puisque les sites de jeu en ligne et la forte baisse de la circulation en provenance des États-Unis minent grandement les revenus de l'OLG, qui verse 2 milliards $ par année à la province, selon le président du conseil d'administration, Paul Godfrey.

Il a estimé que les nouvelles mesures permettront d'engranger 4,5 milliards $ de plus sur six ans, de créer 2300 nouveaux emplois dans l'industrie du jeu et 4000 autres dans l'industrie des services, notamment dans les hôtels, les restaurants et le commerce de détail.

PLUS:pc