NOUVELLES

Goldcorp entamera la construction du projet chilien El Morro malgré un jugement

12/03/2012 05:06 EDT | Actualisé 12/05/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - La société aurifère Goldcorp (TSX:G) a indiqué lundi qu'elle poursuivrait le développement du projet El Morro de 3,9 milliards $ tel que prévu, à moins que la Cour suprême du Chili ne maintienne une décision qui lui retire son permis environnemental.

La société de Vancouver avait précédemment indiqué que la construction du projet de cuivre et d'or commencerait en septembre, ce qu'elle a réitéré lundi en réponse à des articles au sujet d'une décision rendue par un tribunal inférieur.

La validité du permis environnemental de Goldcorp a été contestée par l'entremise d'une pétition de la communauté agricole des Huascoaltinos.

La pétition a été maintenue dans une décision rendue le 16 février par la Cour d'appel d'Antofagasta, mais Goldcorp a insisté lundi pour dire que ce jugement n'avait aucun effet à moins qu'il soit confirmé par la Cour suprême du Chili.

La commission d'évaluation environnementale du Chili et Minera El Morro ont tous deux porté la décision de la cour en appel, a précisé Goldcorp.

Entre-temps, Goldcorp a indiqué lundi qu'il entamerait la construction du projet dès septembre, tel que prévu. Dans un communiqué émis le 15 février, la société aurifère estimait que les travaux se poursuivraient pendant cinq ans et qu'un total de 3,9 milliards $ y serait consacré en coûts d'immobilisation.

Goldcorp, la deuxième société aurifère au Canada, détient 70 pour cent du projet El Morro, tandis que le reste est la propriété de la vancouvéroise New Gold (TSX:NGD).

L'action de Goldcorp a cédé lundi 65 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 46,25 $.

PLUS:pc