NOUVELLES

Enbridge pourrait inscrire une dépréciation d'actifs gaziers à ses résultats

12/03/2012 01:41 EDT | Actualisé 12/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le géant de l'énergie Enbridge (TSX:ENB) affirme qu'il lui faudrait inscrire à ses résultats une dépréciation «significative» de ses actifs gaziers si le Nouveau-Brunswick allait de l'avant avec son projet de législation visant à réduire les prix.

L'entreprise de Calgary a indiqué que la mesure gouvernementale destinée à diminuer les taux de distribution du gaz naturel pourrait la contraindre à encaisser une perte sur son investissement de 460 millions $ dans Enbridge Gas New Brunswick.

Enbridge s'oppose à la législation projetée, qualifiée de juste par le ministre de l'Énergie du Nouveau-Brunswick, Craig Leonard.

Alors que les prix n'ont jamais été aussi bas, les gens du Nouveau-Brunswick paient des taux de distribution de gaz naturel parmi les plus élevés en Amérique du Nord, a déploré M. Leonard.

Le système en place n'a jamais permis à la population de la province de profiter des prix moins élevés, a-t-il ajouté.

Guy Jarvis, président de la distribution du gaz naturel chez Enbridge, a affirmé que la société était «extrêmement déçue» de la législation projetée, visant à apporter des modifications à la Loi de 1999 sur la distribution du gaz.

La compagnie a indiqué que «pour plusieurs raisons», il était plus coûteux de distribuer du gaz naturel dans la province qu'au sein de plus marchés plus importants. Elle n'a cependant pas donné d'exemples précis.

À la Bourse de Toronto, lundi, les actions d'Enbridge ont clôturé à 38,70 $, en hausse de 9 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture.

PLUS:pc