NOUVELLES

Des actionnaires ont intenté une poursuite contre Agnico-Eagle

12/03/2012 02:34 EDT | Actualisé 12/05/2012 05:12 EDT

LONDON, Ont. - Des actionnaires ont intenté une poursuite contre la société minière Agnico-Eagle (TSX:AEM), à laquelle ils reprochent de ne pas avoir rendu publics les risques relatifs à sa mine Goldex, fermée l'an dernier à la suite d'une inondation qui a fait chuter le cours des actions de l'entreprise.

Siskinds a annoncé lundi avoir fait une demande auprès de la Cour supérieure de l'Ontario afin de poursuivre la compagnie et certains de ses hauts dirigeants. Le cabinet d'avocats avance que la société minière a omis de préciser les risques posés par une inondation à la mine.

Agnico-Eagle a dû fermer la mine située à Val-d'Or, l'an dernier, en raison de l'instabilité du sol et de l'eau qui s'y était répandue.

La compagnie de Toronto a inscrit à ses résultats financiers une importante dépréciation liée à la fermeture de la mine, et ses actions ont chuté à leur niveau le plus bas depuis 2007 lorsque l'arrêt des activités a été annoncé.

La fermeture de Goldex a nécessité une dépréciation après impôt de 161,5 millions $ US et une charge de fermeture de 32,7 millions $ US.

La poursuite en recours collectif projetée implique tous les actionnaires ayant acquis une participation dans la mine entre le 26 mars 2010 et le 19 octobre 2011.

Agnico-Eagle mène ses activités minières, d'exploration et de développement au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis.

À la Bourse de Toronto, lundi, les actions d'Agnico-Eagle ont terminé à 35,02 $, en baisse de 1,08 $, soit trois pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc