NOUVELLES

Charest à Paris: un manifestant entreprenant éconduit par la police

12/03/2012 11:39 EDT | Actualisé 12/05/2012 05:12 EDT

PARIS - Un très léger incident a marqué lundi la visite à Paris du premier ministre Jean Charest, sur fond de grève contre la hausse des droits de scolarité.

Il s’est produit au moment où M. Charest arrivait au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie, pour une rencontre avec son secrétaire général, Abdou Diouf afin de faire le point sur le premier Forum mondial de la langue française, qui se tiendra en juillet au Québec.

Aucun manifestant n’attendait le premier ministre. Toutefois, un jeune Québécois étudiant à Paris, s’est forcé un passage entre les quelques journalistes, caméramans et photographes présents, dans le but de tenter de déplier une affiche devant M. Charest, ont raconté les témoins de la scène.

Un des agents de la Sûreté du Québec chargés de la sécurité du chef du gouvernement a rapidement intercepté le jeune homme et l’a entraîné à l’écart. L’étudiant a du décliner son identité devant les policiers français et a pu repartir sans être inquiété d’avantage, a-t-on indiqué.

Le jeune homme, a confirmé un témoin, faisait partie de la soixantaine de manifestants qui se sont réunis vendredi devant la Délégation générale du Québec à Paris en signe de solidarité avec les grévistes québécois.

PLUS:pc