La CAQ veut un ordre professionnel des enseignants

Publication: Mis à jour:
Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé  la création d'un ordre professionnel des enseignants si son parti accédait au pouvoir. (Radio-Canada.ca)
Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé la création d'un ordre professionnel des enseignants si son parti accédait au pouvoir. (Radio-Canada.ca)

(Radio-Canada.ca)

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé en conférence de presse, dimanche, la création d'un ordre professionnel des enseignants si son parti accédait au pouvoir.

« Je suis convaincu, d'abord comme parent, mais aussi comme ancien ministre de l'Éducation, que la création d'un ordre professionnel représente un jalon important pour assurer la qualité de l'enseignement donné à nos enfants partout au Québec et pour donner enfin aux enseignants le statut qu'ils méritent, celui de véritables professionnels de l'éducation », a déclaré M. Legault.

Selon la CAQ, les enseignants seront impliqués et consultés dans la mise en place de ce nouvel ordre professionnel.

Le mandat de l'ordre professionnel des enseignants :

évaluer les enseignants au primaire et au secondaire dans un cadre clair, connu et impartial, avec l'implication des directeurs d'école;
garantir une formation continue, obligatoire et de qualité aux enseignants, en plus d'une formation initiale de qualité en collaboration avec les universités;
partager les meilleures pratiques en enseignement afin de favoriser le succès des élèves;
assurer une plus grande autonomie professionnelle aux enseignants;
superviser l'accès à la profession;
traiter de façon efficace, impartiale et crédible les plaintes émises par le public;
au besoin, conseiller de façon neutre le gouvernement sur diverses politiques touchant le corps enseignant.
M. Legault était accompagné d'Éric Caire, porte-parole de la Coalition en matière d'éducation, et de Jean-François Roberge, candidat du parti dans la circonscription de Vachon.

« Avec l'engagement d'aujourd'hui, notre plan d'action devient de plus en plus complet pour outiller et valoriser les enseignants, pour le plus grand bénéfice des générations qui nous suivent », a ajouté M. Caire.

« Comme enseignant, je suis encouragé de voir des collègues qui sont venus échanger avec nous et témoigner de leur appui à la Coalition ainsi qu'aux principes qui sous-tendent la création et le rôle de l'ordre professionnel. De plus, je pense qu'il sera rassurant pour les enseignants de savoir que le cadre de leur évaluation sera piloté par un organisme neutre », a conclu M. Roberge.