NOUVELLES

Bombardements israéliens à Gaza: trois Palestiniens tués

11/03/2012 07:19 EDT | Actualisé 11/05/2012 05:12 EDT

GAZA, Palestine - Des bombardements israéliens ont fait trois morts dimanche à Gaza, portant à 18 le nombre de tués depuis vendredi selon des responsables palestiniens, tandis que plus de 120 roquettes ont été tirées contre le sud d'Israel.

Ces violences, d'une intensité rarement atteinte depuis l'offensive israélienne "Plomb durci" à Gaza fin 2008/début 2009, ont débuté vendredi après un raid israélien contre Zouhair al-Qaissi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), un groupe radical palestinien.

Selon l'armée israélienne, les CRP préparaient un attentat similaire à celui du 18 août dernier, quand des hommes armés s'étaient infiltrés dans le sud d'Israël à partir de l'Egypte, faisant huit morts et une quarantaine de blessés. L'Etat hébreu avait imputé l'attaque aux CRP, qui ne l'ont pas revendiquée.

En représailles à la mort de Zouhair Al-Qaissi, des militants palestiniens ont tiré plus de 120 roquettes depuis vendredi sur le sud de l'Etat hébreu, blessant gravement un civil, d'après l'armée israélienne. L'aviation israélienne a riposté par des bombardements sur Gaza, qui ont fait 18 morts depuis vendredi, 16 militants palestiniens et deux civils selon un porte-parole du ministère de la Santé à Gaza.

D'après ce responsable, Adham Abou Salmia, les trois dernières victimes décédées dimanche lors d'un raid aérien israélien sont un garçon de 12 ans, un homme de 60 ans et un militant palestinien. Celui-ci a été tué sur un site de tir de roquettes à Gaza. Le garçon de 12 ans est mort alors qu'il se rendait à l'école à Jebaliya dans le nord du territoire palestinien, tandis que l'homme de 60 ans se promenait avec son chien, qui a également été tué, a ajouté M. Abou Salmia. Selon l'armée israélienne, le raid visait des lanceurs de roquettes à Gaza.

Le Hamas au pouvoir à Gaza a condamné les bombardements israéliens, tandis que l'Etat hébreu a déclaré que le mouvement islamiste "supporterait les conséquences" de toute attaque à la roquette menée depuis le territoire palestinien. AP

ll/v0181

PLUS:pc