NOUVELLES

Yémen: 18 militants islamistes tués dans des frappes aériennes

10/03/2012 12:58 EST | Actualisé 10/05/2012 05:12 EDT

SANAA, Yémen - Dix-huit militants présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans des frappes aériennes samedi dans le centre du Yémen, alors que des activistes étaient la cible d'autres bombardements dans le sud du pays, ont annoncé les autorités.

Cette offensive intervient en représailles à une attaque menée la semaine dernière par des militants présumés d'Al-Qaïda dans la province d'Abyane. Au cours de celle-ci, près de 200 soldats ont été tués, dont beaucoup qui étaient en train de dormir dans leurs tentes. Une bonne partie des corps ont été mutilés et jetés dans le désert.

Le nouveau président yéménite, Abed Rabbo Mansour Hadi, est aujourd'hui confronté à la tâche difficile de déloger ces militants islamistes des zones qu'ils contrôlent.

Les frappes aériennes qui ont visé la banlieue de Bayda, une ville située à 170 km au sud-est de Sanaa, ont commencé vendredi soir et se sont poursuivies samedi matin, selon des témoins. Ils ont précisé qu'au moins deux maisons avaient été démolies.

Dans le sud du pays, un responsable de l'armée a affirmé que neuf militants présumés d'Al-Qaïda avaient été blessés dans des frappes aériennes près de la ville de Jaar, dans la province d'Abyane. Plus tôt cette semaine, huit militants avaient été tués et 12 autres blessés dans un assaut mené par l'armée sur Jaar.

Par ailleurs, selon des responsables américains de la Défense, le Pentagone envisage de relancer des programmes visant à financer l'entraînement des militaires et l'achat d'équipements pour l'armée au Yémen, près d'un an après les avoir interrompus en raison du chaos qui régnait alors dans le pays.

PLUS:pc